Last Action Hero, Robert Tine


Auteur: Robert Tine
Titre Original: Last Action Hero
Date de Parution : 20 août 1993
Éditeur : Pocket
ISBN: 978-2266000109
Nombre de pages : 190
Rentrée Littéraire 2018
Version Blu-ray : 9,99€  




Quatrième de couverture : Dès que les premières lumières s’éteignent, Danny – onze ans – oublie combien la vie est moche. Il suit avec passion les aventures de Jack Slater, le flic indomptable, interprété par son idole Arnold Schwarzenegger.
Un soir, son seul ami, Nick le vieux projectionniste, lui offre un billet magique qui le propulse dans le monde imaginaire de son héros.
Avec Slater, Danny réalise ses rêves les plus fous : il casse des voitures, affronte des légions de gangsters et de malabars… Mais la situation se complique lorsqu’un bandit s’empare du ticket magique et gagne le monde réel.
Danny et Slater quittent alors leurs univers de carton-pâte et se lancent à sa poursuite. Mais désormais Slater ne peut plus compter sur la magie du cinéma, Il doit prouver qu’il est un véritable héros.

Mon avis : De temps en temps, j’aime me replonger dans d’anciennes lectures, surtout, si, ces dernières, sont des novélisations tout droit sortie des années 80 et 90 s..

Généralement, lorsque nous pensons à adaptations, nous vient naturellement le sens du roman que l’on adapte en long-métrage ou bien encore en série, l’un des meilleurs exemples sont les romans de Stephen King qui chaque année sont adapté telle que Ça, Mr Mercedes et j’en passe. La novélisation, c’est le contraire, le scénario d’un film adapter en roman. L’un des auteurs les plus connu et certainement le meilleur en la matière George Gipe.

Et cette semaine, j’ai littéralement dévoré, pour un Bouquinovore c’est pas mal, Last Action Hero de Robert Tine, en soit non tant pour la qualité littéraire du roman, mais bien pour le côté madeleine de Proust.

Si vous avez aimé le film, comme la majorité de ceux nés avant 1988 (1988 pourquoi pas), vous ne serez pas déçus du livre, car en bonne novélisation, le roman ne sort à aucun moment du scénario.

L’histoire est génialisime, avec ticket magique Danny réalise son rêve, rentrer dans le grand écran et suivre son héros Jack Salter dans ses aventures. Mais de la même manière que Danny a pu rejoindre le monde de Jack Slater, le chemin inverse est possible, ce que fera bien entendu Benedict, un méchant de film qui devient un véritable méchant pour le coup.

C’est un peu comme: Qui veut la Peau de Roger Rabbit, film je le rappel de 1988…. Comme quoi 1988 ce n’était pas pour rien. Où les personnages de dessin-animés côtoient de véritable personne du monde réel.

Si un enfant des 80s, ici présent, n’aurait pas rêvé en 1993 rencontrer Arnold Schwarzenegger tapote son clavier ou se taise a jamais. Attention, je ne parle pas à l’adulte de 2018, mais bien l’enfant de 1993.

Bref tout est dit, une véritable petite madeleine de Proust, qui certes n’est pas un chef d’œuvre de littérature, mais se lit facilement et à l’avantage de nous replonger dans ces décennies magiques des 80-90s.


Acheter : Last Action Hero













E.T 



--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac

pub



--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...