Starfighter, Alan Dean Foster

Auteur: Alan Dean Foster
Titre Original: Starfighter
Date de Parution : mai 1985
Nombre de pages : 171
Prix : d’occasion à partir de 0.49€

Quatrième de couverture : Les jeux vidéo, c’est plus passionnant que la réalité. Quand on a 18 ans, comme Alex, et qu’on s'ennuie à mourir dans un petit trou de province, quoi de plus exaltant que de monter tous les soirs dans son avion de chasse supersonique et de défendre la « frontière » contre les barbares de l’espace ?
« Ne prends pas tes désirs pour des réalités », lui dit toujours sa mère.
Et si le jeu vidéo était aussi réel que le monde prosaïquement terrien dans lequel vit Alex ? Si les guerriers des étoiles et les redoutables Ko-Dam existaient vraiment ? S’ils constituaient une menace, non seulement pour la lointaine planète Rylos mais encore pour notre propre planète ?
Héros malgré lui, chevalier des temps modernes, Alex va rencontrer les extra-terrestres et les mondes fabuleux de la galaxie. Et vivre la plus belle aventure qu’un homme puisse rêver.

Mon avis : Mon grenier familial regorge de surprise et cette semaine, j'ai retrouvé Starfighter de Alan Dean Foster. Toi qui es né dans les années 90's ce titre risque de ne rien te dire du tout.... Mais nous les plus vieux on connait. Et oui Starfighter avant d'être un roman, c'était un film sorti en 1984. Vous me direz mais comment le livre à pu sortir après le film, car c'est tout simplement une novélisation, roman écrit d'après le scénario.
Alan Dean Foster est aussi l'auteur de quatre trilogies SF dont l'une des plus connue The Icerigger (1974-1993) mais il est surtout le noveliste d'un grand nombre de scénarios tel qu'Alien, Trou noir, Krull, Transformers et bien d'autres...
En 1984 avec Starfighter, il n'en n'était pas à son coup d'essai, mais bien d'autres scénarios lui étaient passés entre les mains.
Cette novélisation est assez respectueuse du film, orienté grand public et dans la lignée des films de l'époque signés Spielberger ou bien encore Georges Lucas.
Le problème que l'on retrouve dans le livre et dans le film est la chute qui fruste le spectateur et aussi le lecteur.
Mais que de bonheur de replonger dans la lecture d'une novélisation d'un film tellement encré dans les 80's...


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...