Romain Puértolas à la rencontre des blogueurs espagnols à Barcelone



Le Bouquinovore est un blog made in France fabriqué en Espagne (oui, je sais ça n’a pas beaucoup de sens, mais j’ai bien aimé l’expression), pour cette raison, j’ai une nouvelle fois eu la chance de rencontrer Romain Puértolas, jeudi 25 juin, lors de la présentation de son deuxième roman « la niña que se tragó una nube tan grande como la Tore Eiffel » (La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel) sorti le 4 juin en Espagne.

À cette occasion, la maison d’édition espagnol Penguin Random House à invité l’élite de la blogosphère littéraire barcelonaise pour une rencontre avec l’auteur au huitième étage de leurs locaux dans une salle avec une vue imprenable sur le Tibidabo.

Pendant plus d’une heure, Romain et son éditrice, nous ont raconté quelques anecdotes sur son deuxième roman.

Comme je l’avais indiqué lors de ma chronique de « La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel », l’auteur avait donner à son contrôleur aérien le prénom de son fils : Léo, mais ce que j’ignorais jusqu’à ce jour, c’est qu’également dans la première version du livre Providence Dupois, ne s’appelait pas Providence, mais Eva comme sa fille. Romain avait donc offert un rôle majeur à ces deux adorables petits bambins dans ce roman qui connaît le succès que nous luis connaissons.

Il n’en a pas oublié pour autant son point fixe dans l’Univers, Patricia son épouse. Le 14 avril 2010, Romain devait aller rejoindre sa fiancée (Patricia, sa femme aujourd’hui) en Espagne, c’est ce jour-là que le volcan islandais Eyjafajjajökull décida de se réveiller et bloquer l’ensemble du ciel européen. Mais comme rien n’est impossible, Romain décida par tous les moyens du monde de retrouver Patricia. Au contraire de Providence Dupois, il n’a pas essayé de voler, mais prendre le premier train en partance pour Sud, son périple lui prit deux jours.

Bien que la rencontre fût pour parler de la publication espagnole de « la petite fille… », je n’ai pas résisté à l’envie de lui poser quelques questions sur son nouveau roman qui sortira le 30 septembre « ReVive l’empereur » édité encore une fois par Le Dilettante. Napoléon décongelé décide de sauver la France de la menace terroriste. Je peux également vous dire que Romain Puértolas fait une petite référence à une saga Livresque particulièrement apprécier par la gente féminine, mais je ne vous en dirais pas plus, je n’ai pas dit 50 machins de quelque chose…

Ps : Romain si tu m’entends, je veux la Tour Eiffel J


 Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...