Neveu d'Hitler, l'enfer en héritage, Bob Martin

Auteur: Bob Martin
Titre Original: Neveu d’Hitler, L’enfer en héritage
Date de Parution : 13 novembre 2013
Éditeur : MA Editions
Nombre de pages : 420
Lu : Novembre 2013
Prix : 19,90€ 18,91€

Quatrième de couverture : "Le jeune August a de la chance : sa mère Paula est la sœur d’Adolphe Hitler, chancelier du Troisième Reich. En ces temps troublés de guerre mondiale, son statut de neveu du Führer lui permet d’échapper aux Jeunesses Hitlériennes et de ne pas servir de chair à canon sur le front est. Mais August ressemble trait pour trait aux caricatures du juif propagées par les nazis. Suite à un concours de circonstances, il est arrêté puis torturé par la Gestapo. Incapable de prouver sa véritable identité, il est envoyé à Auschwitz, découvrant de plein fouet la terrible réalité de la Solution Finale. Va-t-il réussir à s’échapper de cet enfer ? Plus qu’un simple roman, Neveu d’Hitler est un reportage terrifiant sur la vie quotidienne des Allemands sous le règne des nazis et les atrocités subies par tout un peuple du simple fait de sa religion."

Mon avis : Neveu d'Hitler, l'enfer en héritage est un roman comme son titre le laisse entendre sur la Seconde Guerre Mondiale. Beaucoup me diront encore un... Certes, mais il faut reconnaitre que l'auteur à fait un travail de recherche impressionnant. Le roman est entrecoupé de recadrages historiques qui sont toujours en rapport avec le roman.

En lisant ce livre, j'ai eu l'impression de lire un roman d'aventures. Macabre certes mais un roman d'aventures, le jeune August part travailler à Berlin chez son oncle Eloise, demi-frère du Führer, pour une série de circonstances, August tombera amoureux, sera prit pour un Juif, torturé, envoyé au camp de concentration d'Auschwitz, travaillera dans les commandos de patate, en cuisine, dans un Sunderkommando (commando chargé de l'incinération des déportés), au Kanada et finira par s'évader avec un petit groupe, pour se retrouver au sein de l'Armée rouge, puis piège entre deux feux à la bataille de Bastogne... Cela fait peut-être beaucoup pour un seul homme.

Mais, il faut rendre à César ce qui est à César, Bob Martin sait nous garder en haleine.

Le seul gros bémol à ce roman est la fin. Je ne vous la raconterai pas, mais j'ai trouvé la conclusion à ce livre frustrante, loin d'être à la hauteur du livre.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...