Bye bye, my Brother, Yoshihiro Yanagawa

Auteur: Yoshihiro Yanagawa
Titre Original: Bye bye, Niini. Neko to Kikansha
Date de Parution : 2 janvier 2013
Éditeur : Casterman
Nombre de pages : 192
Lu: Août 2013
Prix : 7,50€ 7,13€


Quatrième de couverture : Nidô, ancien boxeur prodige réduit à la misère, a vu ses rêves de gloire détruits par un accident qui lui a coûté sa jambe. En outre, la mort de son jeune frère survenue il y a déjà bien longtemps le hante encore, tout comme la culpabilité ne cesse de le ronger. Solitaire, sans espoir, retrouvera-t-il l’envie de rêver à nouveau ? Sa rencontre avec le jeune boxer Jirô sera pour lui la chance de revivre sa passion pour la boxe. Il entraînera le futur champion et en prendra soin comme il n’a pu le faire avec son petit frère. Mais le Dieu de la mort les guette et les mettra à l’épreuve à mesure que le match décisif de Jirô approchera. Les deux compagnons se retrouveront irrémédiablement liés par le destin et devront se confronter aux fantômes de leur passé.

Mon avis : J’aime les mangas lorsqu’ils sont beaux. Et ce one-shot est l’un d’eux.
A travers des personnages anthropomorphes (des chats en lieu et place d’humain dans le cas présent), l’auteur nous offre un œuvre à la fois dure et tendre.

Avec pudeur, l’auteur nous offre une histoire qui mêle le monde de la boxe avec la vie et la mort de deux frères. Comment Nidô le personnage principal de cette histoire pardonnera à celui qui lui à fait perdre tout espoir de devenir un jour champion du monde.

La mort de son petit frère est pour Nidô un traumatisme qu’il supportera grâce au monde de la boxe, cependant victime d’un coup de couteau, il ne pourra plus se battre sur un ring, quelques années plus tard, son agresseur, qui par le plus grand des hasards ressemble étrangement à son frère deviendra son élève.

Ce livre m'a mis la larme aux yeux, je ne cesse de le répéter, mais ce manga est beau, tendre plein d’une nostalgie qui me laissera personne indifférent.  


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...