Un gentleman à Moscou lu par Thibault de Montalembert #PrixAudiolib2019



Auteur: Amor Towles
Lu par : Thibault de Montalembert
Titre Original: Un gentleman à Moscou
Date de publication : 16 janvier 2019
Durée : 16h58
Éditeur : Audiolib

Prix : 24,20€ 
Version CD : 26,90€ 
Version Papier : 24,00€   
Version Kindle : 16,99€  
Version Kobo : 16,99€ 
Version Booken : 16,99€  




Quatrième de couverture : Au début des années 1920, le comte Alexandre Ilitch Rostov, aristocrate impénitent aux manières aussi désuètes qu’irrésistibles, est condamné par un tribunal bolchévique à vivre en résidence surveillée dans le luxueux hôtel Metropol de Moscou. Acceptant joyeusement son sort, le sémillant comte Rostov hante les couloirs, salons feutrés, restaurants et salles de réception de l’hôtel, et noue des liens avec le personnel de sa prison dorée, des diplomates étrangers de passage, une belle actrice inaccessible – ou presque –, et côtoie les nouveaux maîtres de la Russie soviétique. Mais, plus que toute autre, c’est sa rencontre avec Nina, une fillette de neuf ans, qui bouleverse le cours de sa vie bien réglée au Metropol. Trois décennies durant, le comte vit retranché derrière les grandes baies vitrées du Metropol, microcosme où se rejouent les évènements politiques de l’URSS. Le récit enlevé de ses aventures sous cloche forme une fresque romanesque prodigieuse, qui rend un vibrant hommage à l’âme et à la culture russes.



Mon avis : Un gentleman à Moscou est en lise pour le Prix audiolib 2019. Pour la deuxième année consécutive, j’ai la chance de faire partie du jury qui choisira les 5 livres audios finalistes du prix Audiolib 2019.

Après avoir écouté la toile du monde j’ai découvert un gentleman à Moscou d’Amor Towles, roman qui se situe également au début du XXème siècle passant de Paris à Moscou.

Autant j’avais été enthousiasmé par la toile du monde, autant, je me suis ennuyé à l’écoute d’un gentleman à Moscou, un roman qui à mon gout traine en longueur, à la fois long et lent. Il ne faut pas jeter la pierre à Thibaut de Montalemenbert, qui lui offre une lecture d’une grande qualité, lecteur que j’avais d’ailleurs déjà écouté sur d’autre titre.

Bien qu’un gentleman à Moscou a connu un franc succès outre-Atlantique, je n’ai pas réussi à capter l’essence de ce roman, qui à l’instar de la littérature américaine va tellement dans la description des détails que l’on finit par perdre le fil.

Cependant, même si je n’ai pas accroché, il faut rendre à César ce qui est à César, on retrouve un paquet de références historiques sur l’ex-URSS qui semblent bien documentés et l’on sourit à des anecdotes du régime communiste comme par exemple le fait d’enlever les étiquettes des bouteilles de champagne pour effacer les inégalités de classe.






Si cela n’est pas encore fait, je vous invite à découvrir Audible , qui en plus de proposer une offre d’essai d’un mois gratuit donne une nouvelle perceptive à la littérature. Avec un catalogue de plus de 250.000 livres audios qui s’enrichie regulièrement au rythme des sorties en librairie.




--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac
--------------------------------------------


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...