La lumière est à moi, Gilles Paris



Auteur: Gilles Paris
Titre Original: La lumière est à moi et autres nouvelles
Date de Parution : 20 septembre 2018
Éditeur : Gallimard
ISBN: 978-2072797958
Nombre de pages : 208
Prix : 19,00€ 


Quatrième de couverture : Dans la lignée de "Courgette", cet enfant qui a bouleversé la littérature, les personnages de Gilles Paris se placent d'emblée auprès des héros inoubliables d'Henry James, de Jules Renard, d'Emily Brontë, de Truman Capote et de Dickens. Comme eux, ils traversent les situations les plus insolites, souvent douloureuses : Lior, la bien nommée, qui voit sa mère dépérir et guérir ; Eytan, séducteur funambule qui joue avec les sentiments des petits et des grands ; Brune, Anton et Ben, qui se trouvent et se perdent dans le tourbillon de leurs premiers émois... Anton, Eytan, Angus, Julian, Aaron, Lior, Ethel, Anna, Ruth, Ambre, Brune... Tous ces héros romanesques happés par les battements d'une vie aussi sombres que lumineux se succèdent et se font écho dans un tempo étonnant. Ils ont en commun l'irréductible conviction que la lumière leur appartient aussi.

pub


Mon avis : Dans un premier temps, je tiens à remercier Gilles Paris et les éditions Gallimard, pour ce nouveau partenariat.

Si vous aimez la plume de Gilles Paris, vous allez sans aucun doute adorer le recueil de nouvelles de l’auteur. Dix-neuf nouvelles sur le thème de l’enfance, enfance meurtrie, l’ensemble des personnages de ces dix-neuf nouvelles à l’instar de Courgette, sont des enfants qui ont vue leur vie chahutée, bouleversée à un moment donné.

Gilles Paris, comme toujours, nous touche, nous émeut lorsqu’il parle et fait parler ces enfants cabossés par la vie. Un recueil qui montre encore une fois le talent de l’auteur qui trouve toujours les mots justes pour attendrir, émouvoir ses lecteurs.

On ne nage pas dans le bonheur et encore moins dans un roman Feed good avec les textes de Gilles Paris, mais on aime lire cette poésie des mots, ces phrases fluides et pleines d’une émotion, véritable marque de l’auteur.

La difficulté de faire une chronique sur un recueil de nouvelles, c’est que l’on doit faire le choix de parler de l’ensemble des nouvelles ou bien se limite à quelques-unes voir une seule.

Dans mon cas, je vous parlerai uniquement de la nouvelle intitulée « Veille de Noël », car elle résume en quelques sortes l’œuvre de Gilles Paris. L’innocence de l’enfance confrontée à la dureté du monde des adultes. Le narrateur est un enfant que l’on imagine avoir, 7-8 ans avec toute l’innocence de l’âge, nous parle simplement de la mort a travers son copain Erwan qui a perdu ses parents dans un accident et sa cousine d’un cancer, de son kiki qui ne lui sert qu’à faire pipi, mais il sait que les adultes des fois ne disent pas tout. Cette veille de Noël, ce ne sont pas ses parents qui vont lui dire la vérité sur eux et leur infidélité, mais les guirlandes et le sapin noël qui durant 1/4 heures lui diront cette vérité, miracle ou imagination de l’enfant qui quelque part montre comment la médiocrité des adultes peu empoisonné cette fleur fragile qu’est cette période magique de l’innocence chez l’enfant.

Que ce soit par un roman ou bien par des nouvelles, Gilles Paris à encore une fois réussit a me faire passé un moment de lecture somptueux.






Acheter : La lumière est à moi








--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac

pub



--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...