Les dents de la mer lu par Pascal Casanova


Auteur: Peter Benchley
Lu par : Pascal Casanova
Titre Original: Les dents de la mer
Date de publication : 28 juin 2018
Durée : 10h25
Éditeur : Audible Studio
Version Papier : 7,80€  
Version Kindle : 16,99€  
Blu-Ray : 9,99€ 


Quatrième de couverture : Été 1975, sur l'île d'Amity, peu avant le début de la période estivale. Un soir, une jeune femme un peu éméchée abandonne son petit ami qui s'est assoupi sur la plage pour aller se baigner. Mais, après quelques brasses, elle se fait happer par un grand requin blanc venu des profondeurs. Son cadavre mutilé sera retrouvé le lendemain matin sur la grève.

Début de la psychose... D'autant qu'un enfant disparaît peu de temps après, qu'un homme est dévoré vivant par le squale... Faut-il interdire l'accès à la plage ? Les autorités sont partagées. Seul consensus : il faut éliminer le monstre. Quint, le pêcheur, Brody, le chef de la police, et Hooper, le jeune océanographe expert en requins - et en femmes - vont alors engager une lutte sans merci contre le monstre mangeur d'hommes.




Mon avis : Dans un premier temps, je me dois de remercier Audible et également Angèle, qui est au livre audio ce qu’est le requin aux dents de la mer…. Non ! Elle ne mord pas !, mais sans elle, je suis presque certain que le monde du livre audio serait moins intéressant J

Après ces quelques remerciements et gentillesses, venons-en au fait : L’audiobook des dents de la mer, qui je vous le rappel au passage, bien que je suis certain que vous le sachiez déjà, fut porté au grand écran par Steven Spielberg en 1975 et qui a d’ailleurs connu le succès que nous lui connaissons.

D’ailleurs, la vraie question aurait pu être, combien d’entre vous saviez que le film des Dents de la mer était l’adaptation du livre de Peter Benchley.

En écoutant ce livre audio, qui je vous le rappel est une lecture fidèle de l’œuvre écrite, j’ai pu me rendre compte que Spielberg dans son adaptation avait prit certaines largesses, ce qui m’a fait penser à l’une de mes dernière chronique “Player One” qui fut également adapté au cinéma par Steven Spielberg.

Benchley se penche plus sur les personnages et la société américaine alors que le film est plus dans l’action tel que le combat final entre l’homme et la bête.

Je ne serais pas dire, si mon ressenti vient influencer par le film, mais le vocabulaire, m’ai apparut à certains moments comme dépassés et très ancrés dans les années 70.

La narration de Pascal Casanova est à la hauteur de l’œuvre. Un jeu d’acteur qui donne vie a l’ensemble des personnages.

Je me permettrais de vous proposer un exercice, qui je suis certain pourrait plaire a plus d’un, dans un premier temps, voir le film et par la suite lire ou bien écouter le livre. Ou comment découvrir deux facettes de cette œuvre indubitablement culte.





Si cela n’est pas encore fait, je vous invite à découvrir Audible  , qui en plus de proposer une offre d’essai d’un mois gratuit   donne une nouvelle perceptive à la littérature. Avec un catalogue de plus de 250.000 livres audios qui s’enrichie regulièrement au rythme des sorties en librairie.






--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac
--------------------------------------------


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...