Romain Puértolas répond aux questions du Bouquinovore !



Bonjour Romain,


Depuis ton premier roman “ L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa” publié par les éditions Le Dilettante en 2013, il semblerait que tu n’arrêtes pas une minute, toujours avec la bougeotte. Entre les deux romans qui ont suivi “ La Petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel” et “ Re-vive l'Empereur !”, la promotion de ces derniers et sans oublier l’adaptation pour le grand écran du fakir, quand vis-tu ?

Il n’y a plus aucun doute, tu es devenu un des auteurs incontournables de la littérature française.

Pourrais-tu nous expliquer une journée type de Romain Puértolas l’écrivain ?
R.P : Si ma femme, qui est médecin, travaille aux urgences ce jour-là, c’est moi qui emmène mes enfants à l’école, un peu avant 09h00. Sinon, je reste au lit jusqu’à 09h00 (09h30 quand je suis fatigué, ou de retour de voyage). Je déjeune, allume mon portable, consulte mes mails et mets une machine à laver. Ensuite, je me mets à l’ordinateur. Je réponds à des mails de travail si j’en ai, prépare mes prochains déplacements en prenant des billets d’avion, ou me mets à écrire le (ou les) roman sur lequel je travaille à ce moment-là. Je fais toutes les recherches que je dois faire sur Internet (situation de mon histoire sur Google Maps, documentation, etc.). Peu avant 14h00, je prépare le repas pour ma femme, qui rentre du travail. Après manger, je continue d’écrire jusqu’à 16h00, heure à laquelle je vais chercher mes enfants à l’école. Je joue avec eux, leur donne le bain. Après diner, je regarde la télévision avec ma femme jusqu’à ce qu’elle aille se coucher vers 23h30. Ensuite, je reprends l’écriture jusqu’à 01h30. Cette journée s’applique le lundi et mardi, car en général, je pars en tournée le mercredi jusqu’au vendredi ou samedi. En réalité, j’ai la vie de tout le monde. J’écris énormément dans l’avion et le train, et sur le téléphone portable.

Quel est ton meilleur souvenir de rencontre avec tes lecteurs ?
R.P : J’aime beaucoup rencontrer mes lecteurs. J’aime voir à quoi ressemble les gens qui lisent mes libres. Quelquefois, je suis surpris. Je vois des personnes sérieuses qui me disent adorer ce que je fais, pourtant très fou. Ca me fait rire, ce décalage. J’aime que les gens soient plus fantaisistes et fous que ce qu’ils ne paraissent. Difficile de choisir un meilleur momento. Ils ont tous quelque chose de magique et tous les jours je me dis que j’ai énormément de chance.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce futur roman ?
R.P : Non. Ahah! J’ai déjà écrit un roman et me suis lancé dans un deuxième. Je proposerai ensuite à mon éditeur celui que je préfèrerai des deux, un peu avant juillet. Il devrait sortir l’année prochaine. Je viens d’écrire une nouvelle pour un recueil du Livre de Poche pour Unicef (sortie 11 mai), et je suis en train d’en écrire une autre pour le nouveau 13 à table (sortie noviembre 2016).
Si le manuscrit que je suis en train d’écrire plait à mon éditeur, alors je peux vous dire que mon prochain roman sera un policier… mais très marrant et loufoque, bien sûr!

Dans combien de pays différents as-tu voyagé grâce à tes romans depuis 2013 ?
R.P : Tous les pays d’Europe, Canada, Afrique du Sud, Taiwan, Singapour, beaucoup de pays… J’adore les voyages, je suis gâté.

Parlons maintenant du film du Fakir.
Tu es l’un des scénaristes du film, qu’à tu appris de cette nouvelle expérience ?
R.P : A écrire un scénario. Ahaha. C’est tellement différent. Il y a beaucoup de contraintes dans les ressorts, la structure. Je préfère faire ce que je veux, et donc écrire des romans, c’est clair.

Le tournage du film a-t-il commence ?
R.P : Non, il devrait commencer en juin en Inde.

Pour quand est prévue la sortie du film ?
R.P : Normalement, pour Cannes 2017. Mais cela prend toujours un peu de retard.

Je sais que ton actualité du moment est ton dernier roman “Re-vive l’empereur”, mais quand lira-t-on une nouvelle histoire de Romain Puértolas?
R.P : Je vous l’ai dit, dans les deux nouvelles qui sortiront cette année, puis dans mon prochain roman, l’année prochaine. Je n’ai pas encore de date.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce futur roman ?
R.P : Ce ne sera pas un polar, ce sera un poilar, parce qu’on se poile ! Tout en cherchant un criminel et en apprenant des anecdotes sur la littérature.

Pour finir, quel roman lis-tu en ce moment?
R.P : Je lis Baudolino de Umberto Eco, dans le salon, Ser feliz en Alaska dans les toilettes, et Albert sur la banquette arrière en voyage.

Et quel est ton coup de coeur livresque de l'année 2015 voir 2016?

R.P : J’en ai trop! Philida, de André Brink, El secreto de la modelo extraviado, de Mendoza, Confessions d’un jeune romancier, de Eco, Journal d’un vampire en pyjama, de mon ami Mathias Malzieu.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...