Effroyables jardins, Michel Quint


Auteur: Michel Quint
Titre Original: Effroyables jardins
Date de Parution : 12 février 2004
Éditeur : Folio
ISBN: 978-2070313495
Nombre de pages : 80
Prix : 5,20 €


Quatrième de couverture : Quelle est la différence entre un clown et un assassin ? Tous deux sont des personnages-clés des romans de Michel Quint. Mais, alors que le dernier traverse tous les romans policiers de l'écrivain, le premier n'apparaît que dans le petit phénomène qui lui sert de dernier roman : Effroyables jardins. Curieuse petite prose en vérité que ces soixante pages à peine, véritable coqueluche des critiques de tous bords, depuis sa parution !

Mon avis : Il y a quelques semaines, je redécouvrais avec plaisir et émotion le film Effroyable jardins de Jean Becker adapté du roman court et éponyme de Michel Quint. Et j’avais envie de relire ce que je considère comme un petit chef d’œuvre de Michel Quint.

Un texte bouleversant, le narrateur a toujours eu honte de son père qui bien qu’étant un professeur aimé et respecté par ses élèves était aussi un clown du dimanche qui amusé la gallérie, mais très peu son fils, honteux de voir son père se ridiculiser.

Un jour le narrateur part avec sa famille et son oncle Gaston à la projection du film « Le Pont » de Bernhard Wicki. À la sortie de la séance, Gaston raconte la véritable histoire qu’il à vécu avec le père de se garçon. Récit qui changera à tout jamais le regard que peut porter ce jeune garçon sur le clown grotesque qu’est son père.


Ce court roman est à lire et relire, il traite du regard d’un fils sur son père, mais aussi de la triste époque de la Seconde Guerre mondiale.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...