Jules, Didier van Cauwelaert


Titre Original: Jules
Date de Parution : 29 avril 2015
Éditeur : Albin Michel
ISBN: 978-2226314833
Nombre de pages : 288
Prix : 19,50€


Quatrième de couverture : Zibal est un petit génie. Ses inventions auraient d ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l aéroport d Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s apprête avec son labrador Jules à prendre l avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n ont plus qu une seule obsession : retrouver Alice.
Un roman plein de tendresse, mené par un trio digne des plus ébouriffantes comédies hollywoodiennes.

Mon avis : Didier van Cauwelaert fait partie de ces auteurs que j'aime lire, et reste attentif à chaque sortie de roman. L'auteur publie un roman chaque année avec une précision d'horloger depuis 1997, mais une certaine irrégularité dans la qualité de ses romans. Son dernier roman "Jules" pour sa part rentre dans la catégorie des bons petits romans de l'auteur.
Une jolie comédie romantique, avec un trio amoureux.
Zibal un franco-sirien génie de la science, mais désastre amoureux et un peu perdu dans sa vie vendeur de macaron à Orly, Alice jeune femme attractive, aveugle qui retrouve la vue après une opération et Jules le chien-guide d'Alice.

Alice après avoir retrouvé la vue, remet en question son existence, Jules se sent mis au chômage technique, Zibal vient de tomber amoureux de cette belle aveugle et son chien qu'il a croisé et défendu à l'aéroport.

Didier van Cauwelaert, nous offre une lecture sympathique qui tourne autour de ce trio amoureux, où les personnage prennent une place majeure. Ce petit roman est un concentré de tendresse qui sait à la fois nous émouvoir, mais surtout nous faire, sourire.

Je me pose une seule petite question pourquoi Albin Michel à décidé de mettre une photo de braque sur la couverture, lorsque Jules, notre chien-guide est un labrador???

Je remercie Gilles Paris et les éditions Albin Michel pour ce partenariat.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...