Le pantalon, Alain Scoff


Auteur: Alain Scoff
Titre Original: Le pantalon
Date de Parution : 30 septembre 1998
Éditeur : JC Lattès
ISBN: 978-2709619318
Nombre de pages : 284
Prix : 21,00€ (ocassion)


Quatrième de couverture : Lucien Bersot, fantassin sur le front de l'Aisne en février 1915, fut affublé, en plein hiver, d'un pantalon de toile blanche. Martyrisé par le froid, il réclama, en toute logique, un pantalon de laine comme en portaient ses compagnons. Un jour, devant son insistance, le sergent fourrier lui en tendit un en loques, maculé de sang, celui d'un mort. Il lui intima l'ordre de le revêtir tout de suite. Il s'y refusa... Alors commence l'une des histoires les plus extraordinaires du conflit de 1914-1918.

Mon avis : Aujourd'hui, je vous présente un livre malheureusement épuisé, cette chronique rentre donc dans la catégorie du Grenier familial, c'est-à-dire ces romans que je redécouvre part hasard en rentrant de temps en temps dans la maison familiale.

Ce roman bien qu'étant une fiction, décrit l'une des réalités de la guerre des tranchées, les condamnations par la cours martiales, juridiction d'exception qui pouvait juger civil et militaire pour maintenir l'ordre, sans que les accusés et la possibilité de faire appel.

Lucien Bersot simple fantassin, se voit affublé d''un pantalon blanc et léger au lieu du pantalon rouge de l'uniforme du début de la guerre. Fourbu par le froid, il finit par faire la demande qu'on lui facilite un pantalon comme le reste de ses camarades. C'est alors que lui est offert un pantalon récupéré sur un mort, troué et sale. Il refuse avec une certaine logique de porter un pantalon d'un mort. Ça hiérarchie le condamne, a mort pour avoir, désobéit.

Une hiérarchie aveugle qui ne voyait en ses hommes que de la chair à canon qui devait obéir et mourir pour la patrie.

Ce roman a fait l'objet d'une adaptation pour la télévision.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...