L'Ebola et l'Europe



Jusqu'à hier, l'Ebola semblait être au plus un mauvais film de science-fiction, ou bien une maladie,là-bas en Afrique, loin dans ce continent qui n'est pas le nôtre, le discours souvent entendu "ils en font tout un patacaisse, mais faut voir les chiffre ce n'est pas si grave que ça.." , "oui, il y a peut être 3000 morts mais il sont combien sur ce continent?".

Et paf du jour au lendemain l'Ebola de là-bas loin en Afrique arrive en Europe et là, ce détail, devient un problème. Une personne affectée sur 500 millions d'habitants et nous commençons à nous préoccuper.

Une question bête que je me pose, mais n'aurions-nous pas due,  nous inquiéter avant lorsque que des milliers de gens commençaient à mourir sur cet autre continent?

Bref, l'Ebola est arrivé en Espagne, à Madrid plus exactement. Le missionnaire Miguel Parajes, qui jusqu'au moment d'être rapatrié en Espagne, aidé de son mieux les victimes du virus.

Bien qu'il fût soigné à Madrid, Miguel Parajes est décédé et à infecter une auxiliaire d'infirmerie.

Le problème en plus que l'Europe n'est rien fait auparavant pour chercher une solution a cette maladie, c'est le discours que peuvent tenir certaines personnes, combien de fois ai-je entendu " les gens qui décident de partir là-bas , et bien qu'ils y restent, qu'ils ne viennent pas nous refiler leurs trucs", ma première réflexion est de penser que ces mêmes espagnoles qui disent cela, sont les premiers a me reprocher que les autres pays d'Europe n'ont rien fait pendant la guerre civil Espagnole, pour les sortir de la dictature. Par la suite comment peut-on reprocher un manque de solidarité d'un pays envers un autre lorsque l'on tient un discours comme celui-là. Car si l'on résume le discours ce des gens, et je m'excuse d'être vulgaire "Qu'ils crèvent où ils sont, moi, je ne veux pas de problème".

Si les choses en restaient là, mais non, ces derniers jours, sur les télévisions espagnoles, nous avons suivi cette campagne de diffamation de la pauvre auxiliaire d'infirmerie par le conseiller à la santé de la Région de Madrid Javier Rodriguez. Personnage haineux et d'une bêtise sans nom. Selon lui la victime à fait une erreur, en quittant mal sa combinaison protectrice, et toujours selon ses dires pour quitter ce genre de combinaison, il ne faut pas avoir un Master. Monsieur Javier Rodriguez, le problème n'est pas d'avoir un Master ou non, mais bien d'être former correctement pour cela.

Après avoir vomi cette diatribe écœurante, il continue en indiquant qu'elle a caché la maladie au personnel de santé, lorsqu'elle appelée l'hôpital Carlos III (centre hospitalier qui en théorie suit la mesure européenne de sécurité contre l'Ebola). Pardon Monsieur Rodriguez, mais, cette personne soit n'avait pas les 38.6• de fièvre, mais elle appeler chaque jour le centre hospitalier indiquant qu'elle n'allait pas bien et qu'elle travaillait avec l'équipe qui avait suivi le missionnaire Miguel Parajes.


Mais, Monsieur de la Santé Javier Rodriguez, saviez-vous que cette femme s'est porté VOLONTAIRE pour aider les personnes malades de l'Ebola. Monsieur Rodriguez, pourquoi avait vous fait transporter cette femme dans une ambulance qui a part la suite prit cinq autres patients ? L'erreur est de qui ? D'elle ou de vous ? 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...