Sélection Naturelle, un roman capitaliste, Alexandre Grondeau

Titre Original: Sélection Naturelle, un roman capitaliste
Date de Parution : 1er février 2014
Éditeur : La lune sur le toit
Nombre de pages : 232
Prix : 18,00€

Quatrième de couverture : John, Yan et Jean ont des quotidiens et des parcours professionnels très différents, mais ils arrivent tous les trois à un moment clef de leur vie. John est un avocat d'affaires sur le point de devenir associé monde dans un grand cabinet. Yan, un petit dealer toujours dans les embrouilles et les galères. Jean, enfin, est un retraité qui vient d'apprendre que ses jours sont comptés. Malgré leurs différences, ces trois antihéros se débattent dans les contradictions de la société de consommation, seuls face à un choix qui met leur conscience et leur intégrité à rude épreuve : écraser les autres ou se laisser écraser. Sélection naturelle, un roman capitaliste est le récit de leurs destins et de leurs aventures entremêlés, de leurs états d'âme, leurs hésitations, leurs lâchetés et leur humanité. Il les place devant leurs paradoxes, leur égoïsme, leurs espoirs aussi, et pose les deux seules questions qui importent. Peuvent-ils arrêter la machine bien ordonnée qui les broie ? Jusqu'où accepter la compromission dans ce système devenu fou ?  Sélection naturelle, un roman capitaliste est un roman à l'image de notre société : noir, jouissif, amoral.

Mon avis : Lorsque l’on m’a offert la possibilité de lire ce livre, je ne savais pas trop quoi faire, mais je dois reconnaître que l’impact de la couverture et le titre du roman m’ont intrigué.

Alors, je me suis donc lancé dans la lecture de ce roman constitué de trois antihéros, trois personnages qui a priori n’ont aucune raison de se croiser.
Le quatrième ne laisse d’ailleurs pas de doute sur le sujet, mais la vraie question est de savoir comment et pourquoi ?

L’auteur dans ce roman, montre comment les individus quel qu’ils soient sont capables du meilleur comme du pire,  les pires bassesses sont au niveau de tout le monde pour arriver a son but.

C’est certainement pour ces mêmes raisons, que le roman est un roman capitaliste, il montre comment la société peut entraîner le pire de l’homme.

Comme je le disais précédemment je ne savais pas réellement à quoi m’attendre en lisant ce livre et je dois bien le reconnaître se fut une bonne et agréable surprise. Le roman est très bien écrit, j’avais longtemps hésité à lire Génération H, le roman antérieur d’Alexandre Grondeau, mais Sélection Naturelle a fini para me convaincre de ne pas passer à côté.

Je remercie les éditions La Lune sur le toit pour m’avoir permis de découvrir ce roman et surtout cet auteur Alexandre Grondeau.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...