Jack et la Mécanique du Coeur

Réalisateur: Stéphane Berla, Mathias Malzieu
Avec : Mathias Malzieu, Olivia Ruiz, Grand Corps Malade, Jean Rochefort
Titre Original: Jack et la Mécanique du cœur
Distributeur : EuropaCorp
Date de Sortie : 5 février 2014
Durée : 1h34

Synopsis : Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux. Sa rencontre avec Miss Acacia, une petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais, à Paris jusqu'aux portes de l'Andalousie.

Mon avis : Le 2 juillet sortira en DVD et Blu-Ray le film d'animation la Mécanique du cœur de Mathias Malzieu et Stéphane Berla.
J'en profite donc pour vous parlez de ce film que j'avais été voir au cinéma il y a quelque temps.
Pour les rares personnes qui ne le savent pas encore cette animation est l'adaptation du conte musical mais aussi littéraire de Mathias Malzieu qui est à la fois chanteur du groupe Dionysos et aussi auteur de quelques romans.
Il est vrai que lorsque par hasard, je suis allé voir au cinéma, j'avais un peu peur du résultat, ayant apprécié le livre, mais aussi l'album du groupe, je pensais que la boucle était bouclée avec le projet La Mécanique du cœur.
Comme je m'y attendais, l'on retrouve les chansons du groupe avec la participation d'Olivia Ruiz et aussi de Grand Corps Malade.
Si vous avez lu le roman, le film ne vous apportera rien de nouveau, cependant, il faut reconnaître que Mathias Malzieu et Stéphane Berla ont sut respecter la poésie du livre.
Les personnages respectent à mon goût l'image que je me faisais des personnages durant ma lecture.
Une critique qui revient souvent sur le film est qu'il est un peu gnangnan, je ne vous dirais pas forcément le contraire, mais force est de constater que cette animation est une œuvre poétique que j'ai apprécié regarder, on retrouve durant cette heure et demie, la noirceur et la mélancolie que nous pouvions découvrir en tournant les pages du roman.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...