L'effet Pinocchio

Lorsque Carlo Lorenzini (connut sous le nom de plume Carlo Collodi) écrivit Pinocchio a eu du flair. Eh oui, vous croyez quoi ? Que Disney a inventé Pinocchio, je ne sais pas d'où vous avez sorti cette idée et pardon du petit jeu de mot assez mauvais, je dois vous le reconnaître.

Bref, selon deux chercheurs de l'Université de Grenade, le nez pourrait bien servir de détecteur de mensonge. Ils ont utilisé pour cela des techniques de thermographie, démontrant que lorsque nous ressentons de sensations telles que de l'empathie, la température faciale aurait tendance à baisser et inversement lorsque nous mentons, elle augmenterait surtout autour du nez.


Quand une personne ment, se produit, le dit « effet Pinocchio », la température du bout du nez augmente et la température corporelle augmente également dans la zone du muscle orbital situé dans le coin interne de l'œil. Si le sujet réalise un effort mental, baisse la température et avant une crise d'anxiété augmente. Il s'agit de quelques-unes des conclusions sur la thermographie réalisée par le département de psychologie expérimental de l'Université de Grenade.

Et pour toi lecteur qui n’à pas encore lu le roman de Carlo Collodi

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...