Shining, Stephen King


Auteur: Stephen King
Titre Original: Shining
Date de parution: 1977
Nombre de pages: 570
Lu: Décembre 2011
Prix: 7,50€


Quatrième de couverture : Situé dans les montagnes Rocheuses, l'Overlook Palace passe pour être l'un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté... 
L'hiver, l'hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l'habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s'appelle Jack Torrance : c'est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d'échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l'on croit disparus. Ce qu'il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l'Overlook Palace, c'est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l'hôtel ? Un récit envoûtant immortalisé à l'écran par Stanley Kubrick.

Mon avis: Shining me permet de finir l'année 2011 en beauté et par la même occasion le Challenge Stephen King 2011, et mon but des 6 lectures du maître de l'horreur en fonction des décennies, un Bachman et un Recueil de nouvelles. Il ne me manquait plus que la décennie 70's qui sera couverte avec cette chronique.

J'aurais attendu des années pour lire ce livre, à cause du film de Stanley Kubrick sorti en 1980. Je me rappel avoir vu le film dans le milieu des années 90 (oui je ne suis que trentenaire!) il m'avait foutu une peur bleue et donc je n'avais jusqu'à présent jamais lus le livre de Stephen King.

Soyons honnête, à certain passage du livre je n'étais pas très fier. Stephen King a ce don de réussir a nous plonger dans des atmosphères angoissantes. Shining est certainement le plus oppressant que j'ai pu lire de l'auteur.

Jack ancien alcoolique à retrouver un boulot de concierge dans un vieil hôtel perdu dans la montagne, sans moyen de communication en hiver, il entraîne avec lui sa petite famille, sa femme Wendy et le petit Danny qui à le don.

Dés le début on se doute que les choses finiront mal. Petit à petit on se rend compte que cet hôtel est possédé et qu'il finira par détruire cette famille.

Cette lecture à eu lieu dans le cadre du challenge Stephen King 2011, dans la catégorie décennie 70's


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...