La Princesse et le dragon (un conte qui lutte contre le sexisme)


Auteur: Robert Munsch
Illustrateur: Michael Martchenko
Titre Original: La Princesse et le dragon
Date de Parution : 21 octobre 2005
Éditeur : Editions Talents Hauts
ISBN: 978-2842639075
Nombre de pages : 24
Prix : 12,50€







Quatrième de couverture : La princesse Elisabeth est belle et vit dans un château. Elle doit épouser le prince Ronald jusqu’au jour où un dragon détruit son château, brûle sa jolie robe et emporte le prince. Mais Elisabeth décide de poursuivre le dragon et de sauver Ronald...

Mon avis : Il y a quelques jours un ami, a publié sur son compte Facebook un extrait de conte pour enfants que je connaissais et avais déjà acheté pour mon fils, mais je l’avais totalement oublié.

Et pourtant, Dieu sait, que je ne l’ai pas acheté par hasard, mais bien en conscience et après de longue recherche doutant même de la possibilité qu’un tel album puisse exister.


Généralement, bien que la morale soit toujours de bon aloi, les contes sont globalement sexistes, il est toujours question d’un prince charmant qui sauve la pauvre princesse. Le prince est souvent charmant, courageux. Et il faut toujours sauver la pauvre et fragile princesse, si vous en doutez encore regardez Cendrillon, la belle au bois dormant pour n’en citer que deux. Même Shrek, derrière l’ogre, on retrouve en réalité tous les éléments du prince charmant.


La princesse et le dragon, publié dans les années 80 est devenu un classique dans les pays anglo-saxons, ne fut publié qu’en 2005 en France.

Avec ce conte, la princesse qui dans un conte dit classique se laisse sauver, se retrouve ici dans le rôle de la sauveuse et le fera avec beaucoup d’intelligence.

Ce conte va plus loin dans la critique du sexisme latent que l’on retrouve dans les contes classiques. La preuve en ai de la conclusion de ce conte particulier

« Elisabeth ! Mais… tu es dans un état lamentable ! Tu sens la fumée, tes cheveux sont emmêlés… Et regarde ta robe : un vieux sac en papier ! Reviens quand tu seras habillée comme une véritable princesse
Ronald, dit Elisabeth, tu es très élégant et parfaitement bien coiffé. Tu ressembles à un véritable prince, mais tu n’es qu’un gros nul.
Et finalement, ils ne se marièrent pas »

Avec une fin aussi jubilatoire, il n’y a pas de doute à penser que ce conte devrait être raconté à tous nos petits bambins avant d’aller se coucher.

Acheter : La Princesse et le dragon









--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac

--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...