Last Night


Réalisateur: Massy Tadjedin
Avec: Keira Knightley, Sam Worthington, Guillaume Canet, Eva Mendes
Titre Original : Last Night
Distributeur: Gaumont Distribution
Date de Sortie : 16 février 2011
Durée : 1h32



Synopsis: Joanna et Michael vivent à New York. Aucun nuage, aucun doute n’est jamais venu assombrir leur union, jusqu’à ce que chacun d’eux soit tenté, la même nuit…
Pendant que Michael est en déplacement professionnel avec Laura, jeune femme aussi attirante qu’énigmatique, Joanna recroise Alex, l’autre grand amour de sa vie. Les 36 heures qui suivent vont obliger chacun à faire des choix…

Mon avis : Attention ami lecteur, je vais pas mal spoiler dans cet article (le mot spoiler (du verbe to spoil qui signifie gâcher ou gâter) possède plusieurs significations. Il est en particulier employé pour désigner un document ou un texte qui dévoile tout ou une partie de l'intrigue d'une œuvre (livre, film, jeu vidéo) ) Au moins ça s’est dit !

Venons-en à ce qui nous intéresse, le film Last Night.
En gros, le topo est le suivant Joanna et Michael un couple beau, sympa, riche qui vit à New-York sans aucun problème à l’horizon, du moins en apparence, vont se retrouver dans la situation d’être infidèles l’un à l’autre.

Michael avec sa collègue de travail qui ne le laisse pas indifférent, et cela, depuis un certain temps et de l’autre côté Joanna avec son ancien Amour Alex, un beau frenchy incarné par Guillaume Canet.

Donc mis en situation d’un côté Michael (Sam Worthington) l’Australien avec Laura (Eva Mendes) la Cubaine et de l’autre côté Joana (Keira Knightley) l’Anglaise et Alex (Guillaume Canet) le Français. Deux univers, deux styles différents.

Michael et Laura veulent du sexe, quelques doutes, mais une attirance charnelle. De l’autre côté Joana et Alex, là, c’est plus intellectuel, c’est de l’amour qui se dégage, « je t’ai eu, je ne t’ai plus, tu me manques, mais je vis ma vie ».
Et là, la différence, dans un premier temps lorsque l’on voit l’infidélité apparaitre et naitre le désir des deux côtés, on se dit « quel salop ce Michael, il se casse à Chicago et se tape sa collègue » par contre de l’autre côté, on trouve cela presque beau, ces retrouvailles entre deux personnes qui s’aiment, mais ils ont peur de se l’avouer. Alors dans un premier temps, on pardonne à Joana son infidélité, certes non consommé physiquement et Michael et Laura sont les méchants.

Et c’est là que le bât blesse, certes, l’infidélité ce n’est pas beau et pas bien. Mais ma question est la suivante : quelle infidélité est plus éthique ? Cette infidélité qui consiste à assouvir un désir sexuel ? Ou bien cette infidélité qui ne se consomme pas physiquement, mais qui se traduit par un sentiment, le sentiment amoureux. Aimer son partenaire de vie, mais également aimer une autre personne ?

Je ne serai pas vraiment quoi répondre à cette question, mais j’aurai tendance à dire que l’attirance physique peut être une erreur de parcours et à l’inverse, il me semble que du moment où il y a des sentiments pour une autre personne, rien ne va plus.

Et vous qu’en pensez-vous ?








--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac

--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...