Effroyables jardins, lu par André Dussollier


Auteur: Michel Quint
Titre Original: Effroyables jardins
Date de Parution : 8 juin 2004
Éditeur : Editions Thélème
ISBN: 978-2878622768
Nombre de pages : 4
Temps d’écoute : 70 minutes environ
Prix : 12,90€ téléchargement-  17,00€ CD + Livret


Quatrième de couverture : "Certains témoins mentionnent qu'aux derniers jours du procès de Maurice PAPON, la police a empêché un clown, un auguste, au demeurant fort mal maquillé et au costume de scène bien dépenaillé, de s'introduire dans la salle d'audience du palais de justice de Bordeaux."

Mon avis : Avant toutes choses, je voulais remercier Hermine des éditions Thélème qui m’a proposé ce partenariat.

« Les éditions Thélème proposent des textes classiques et contemporains en version sonore, lus par de grands acteurs. »

En regardant le catalogue, je n’ai hésité une minute, j’ai jeté mon dévolu sur Effroyables jardins, il y a quelque temps déjà, j’avais chroniqué le roman ici et aussi le film que vous pouvez retrouver ici.

Étant un roman, relativement, court 80 pages, il va de soit que le livre audio proposé par les éditions Thélème est lui-même assez court, environ 70 minutes.

Une petite heure accompagné par André Dussollier, déjà présent dans le film, où il joué le rôle d’André Designy, le meilleur ami du père du narrateur, qui dans le livre est le cousin Gaston, bref, cette personne qui explique au narrateur pourquoi son père chaque dimanche se déguise en clown Auguste.

Ce roman, qu’il soit lu, vu ou écouté, me prend toujours aux tripes, un texte empreint d’une telle émotion, un roman poignant, où le narrateur apprend à connaitre son père, être fier de lui et de l’autre côté revêt un caractère historique, il revient sur une époque sombre de notre histoire.

Michel Quint à écrit ce petit chef d’œuvre après avoir entendu parler de ce clown présent lors du procès de Maurice Papon, individu tristement célèbre pour sa complicité avec les Nazies lors de l’occupation Allemande et son aide indéniable dans l’organisation de la déportation de centaines de milliers de personnes dans les camps de la mort.

Le titre de ce roman trouve son origine dans le poème « Les Grenadines repentantes » de guillaume Appolinaire extrait du recueil Calligrammes

En est-il donc deux dans Grenade
Qui pleurent sur ton seul péché
Ici l'on jette la grenade
Qui se change en un œuf coché

Puisqu'il en naît des coqs Infante
Entends-les chanter leurs dédains
Et que la grenade est touchante
Dans nos effroyables jardins

Pour conclure, chaque version d’Effroyables jardins, roman, film et livre audio, son à chaque fois un véritable moment d’émotion. André Dussollier donne vie au texte. André Dussollier est certainement le meilleur choix de lecteur qu’a pu faire les éditions Thélème.

Encore une fois un grand merci à Hermine et les éditions Thélème pour cette découverte audio. Et pour finir la boucle, il ne me manque plus que la version théâtrale d’Effroyables jardins… À bon entendeur… ;)


Découvrez :



--------------------------------------------

les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% ici sur la Fnac
Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et ici sur la Fnac
--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...