Aimer à peine, Michel Quint


Auteur: Michel Quint
Titre Original: Aimer à peine
Date de Parution : 27 février 2002
Éditeur : Joëlle Losfeld
ISBN: 978-2844121158
Nombre de pages : 76
Prix : 8,90 €


Quatrième de couverture : En 1972, au moment des attentats terroristes aux jeux olympiques de Munich, le narrateur (le jeune garçon d'Effroyables jardins) prépare un mémoire sur les coulisses politiques du milieu sportif. À cette occasion, il rencontre l'officier allemand qui fut à l'origine de l'arrestation de son père et de ses amis. Se pose alors la question de la responsabilité de la culpabilité, d'autant que le narrateur vit une histoire d'amour avec une jeune Allemande...

Mon avis : Aimer à peine est le second volet du best-seller de Michel Quint Effroyables jardins.

Nous sommes en Allemagne en 1972 au moment de l’Attentat des Jeux olympiques de Munich, le jeune narrateur d’Effroyables Jardins n’est plus un enfant, mais un jeune étudiant qui vient der perde son père et tombe follement amoureux d'Inge une belle jeune femme au caractère trempé.

Bien que le roman soit une nouvelle fois court comme effroyable jardin, Michel Quint s’est faire monter l’émotion. Cette émotion arrive à son paroxysme lorsque que le jeune narrateur découvre le bourreau de son père.

Aimer à peine ressemble à une lettre posthume que le narrateur écrit à son père décédé depuis peu de temps.

Ce roman à mes yeux est encore plus touchant qu’Effroyables Jardins. Je dirai que c’est quasiment un gage qu’Aimer à Peine ne connaisse pas le succès du premier volet.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...