Thomas Drimm - La fin du monde tombe un jeudi , Didier Van Cauwelaert


Titre Original: Thomas Drimm - La fin du monde tombe un jeudi - Tome 1
Date de Parution : 7 novembre 2012
Éditeur : Le Livre de Poche
ISBN: 978-2253174110
Nombre de pages : 336
Prix : 6,90€


Quatrième de couverture : « Je m’appelle Thomas Drimm, j’ai 13 ans moins le quart, je n’ai l’air de rien, mais je suis en train de sauver la Terre. »

Thomas Drimm vit dans une société « idéale » où le bio, le diététiquement correct et la chance font loi. Mais un beau jour, cet ado ordinaire, nul en tout et en surpoids, d’un coup de cerf-volant, tue accidentellement le Pr Pictone. Et le scientifique de se réincarner dans l’ours en peluche de Thomas ! Il confie alors au jeune garçon un secret terrifiant, celui de l’Antimatière... Brenda, sa belle et impétueuse voisine, est la seule à lui venir en aide, et c’est tiraillé entre les sautes d’humeur de la jeune femme et l’esprit parano du vieux savant que Thomas va découvrir l’exaltant et périlleux destin réservé aux super-héros.

Mon avis : Depuis un bon moment trainer dans ma bibliothèque, le roman Thomas Drimm de Didier Van Cauwelaert, mais je l'avais laisser de côté, voir même un peu oublié. C'est en cherchant quelque chose à lire que je suis tombé dessus et je dois reconnaître que j'ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome de Thomas Drimm.

L'on pourrait le classer dans la catégorie SF jeunesse, mais il pourra plaire au plus âgés, car Didier Van Cauwelaert, fait une petite critique de notre société. Cependant, il est bien difficile de croire que cet imaginaire puisse être un jour notre futur.

L'auteur a réussit à nous faire aimer ces personnages, pour ma part j'ai beaucoup apprécier le professeur Pictone réincarner dans un ours en peluche et Thomas Drimm cet adolescent de 13ans et demie, grassouillet qui changera de physique par la force de la pensée.

J'ai bien aimé la trame du livre et le scénario de ce jeune adolescent qui doit sauver le monde. Cela m'a fait un peu penser au film des 80's, que je regardais enfants, où les sauveur de l'humanité n'était pas forcément des super-héros gonflés de testostérones, mais un enfant comme les autres. Ce qui bien entendu, permet au lecteur de s'identifier plus facilement au héros.

Il va sans dire, que je ne tarderai pas longtemps à ouvrir et lire le tome deux de cette série.

Il existe encore un site internet dédié à la série que vous pouvez retrouver ici




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...