Loeuk... Tchong Kraoy La dernière fois, Phiseth Srun


Auteur: Phiseth Srun
Titre Original: Loeuk... Tchong Kraoy La dernière fois
Date de Parution : mai 2014
Éditeur : Éditions VPS
Nombre de pages : 254
Prix : 17,50€


Quatrième de couverture : Au début du printemps 1975, à 12000 kilomètres du Sud-Est de la France, un jeune étudiant de vingt ans, originaire de Phnom Penh et issu d'un milieu militaire, quitte sa ville natale pour se rendre chez ses amis au Laos. Pour ce faire, il doit parcourir 800 kilomètres en autocar, partant de la région Nord-Ouest du Cambodge pour rejoindre Vientiane.

Un mois plus tard, les maquisards communistes "Khmers rouges" envahissent les villes du pays, et en très peu de temps, tous les citadins sont évacués de chez eux. Les intellectuels, les fonctionnaires, mais aussi les soldats du régime déchu comptent immédiatement parmi les premières proies de ces révolutionnaires "pro-Maoïstes", assoiffés de diverses formes de vengeances primitives, et qui se composent majoritairement d'adolescents.

Du jour au lendemain, face aux échos des nouvelles qui circulent dans le mauvais sens, notre jeune orphelin khmer se retrouve ainsi dénué de toutes ressources, mais surtout dépouillé de ses rêves de jeunesse.

Mon avis : L'un des avantages d'avoir un blog de lecture est que de temps en temps, j'ai la chance de découvrir des romans que je n'aurai jamais pensé à lire de moi-même et surtout de petites éditions qui n'ont pas forcément la même disponibilité chez nos libraires et surtout la même visibilité médiatique.

Loeuk... Tchong Kraoy La dernière fois de Phiseth Srun des éditions VPS en fait parti.

Et le roman de Phiseth Srun est l'un d'eux. L'auteur nous offre un roman agréable à lire et pourvu d'une très jolie plume. On pourrait s'attendre à plus d'actions, d'événements dans le parcours de Zsunara qui quitte sa famille et son pays en proie à la guerre. Mais, tout se passe dans le calme son pays est en guerre et lui découvre la vie hors de ces frontières, comment ailleurs les choses sont différentes.

C'est en lisant ce roman, que m'est revenue en mémoire cette période obscure du Cambodge avec Pol Pot et le régime Khmers rouges, qui à fait deux millions de morts soit environ un cinquième de la population de l'époque.

J'ai passé un bon moment de lecture avec le roman de Phiseth Srun.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...