Chercher Proust, Michael Uras


Auteur: Michael Uras
Titre Original: Chercher Proust
Date de Parution : 30 avril 2014
Éditeur : Le Livre de Poche
Nombre de pages : 224
Prix : 6,10€


Quatrième de couverture : À l’âge où les garçons commencent à s’intéresser de près aux jeunes filles en fleur, Jacques Bartel, adolescent ordinaire dont la vie intérieure est aussi riche que la vie sociale est terne, se découvre une idole : Marcel Proust. Toute son existence est désormais « sous domination proustienne ». Ses parents s’en inquiètent, surtout sa mère, qui a lu dans un livre que Proust était homosexuel (et même, un habitué des bordels !).Les années passant, c’est tout naturellement que Jacques devient chercheur en littérature, spécialiste de Proust, voué corps et âme à sa passion, qui finalement, il faut bien se rendre à l’évidence, ne le mène pas à grand-chose. À moins que, de vaines recherches en temps perdu, ne s’annonce une nécessaire métamorphose…

Mon avis : J'ai eu la chance de me voir proposer la lecture Chercher Proust de Michael Uras par les éditions Le Livre de Poche. Et c'est avec un peu de retard que je publie ma chronique, pensant l'avoir déjà mise en ligne... Mais voilà ce que font les vacances, on ne pense plus vraiment à ce que nous faisons.

Et voulant faire un lien sur la chronique pour le concours organisé actuellement sur le Blog, je me suis rendu compte que je ne l'avais pas mise en ligne... Je sais, je suis une catastrophe...

Bon assez bavardé parlons un peu de ce roman ;)

Je dois reconnaitre que ce qui m'a poussé à lire ce livre est un mail envoyé par un lecteur du blog qui me disait de ne pas passer à côté de ce roman. Alors lorsque les éditions Le Livre de Poche me proposèrent de choisir un livre dans la liste de l'été, ma curiosité fut la plus forte et je me suis donc lancé dans la lecture de ce roman.

Et j'ai passé un très bon moment de lecture à suivre les aventures de Jacques Bartel, intellectuelle maigrelet obsédé par Marcel Proust. Sa passion Proustienne le fait passer à côté de sa propre vie, sa vie amoureuse, Mathilde qui en a ras-le-bol de Proust finira par rencontrer un autre homme qui lui au moins ne lit pas.

La passion de Jacques Bartel pour Proust m'a fait penser à ces groupies qui ne vivent que pour leur chanteur boutonneux.

La plume de Michael Uras est pleine d'humour, on aime à suivre la vie de Jacques Bartel qui est somme tout original du a sa passion pour Proust. On imagine très bien que ce court roman est une part autobiographique sachant que Michael Uras est professeur de Lettre est amoureux lui-même de Proust.

Michael Uras à réussit avec ce roman à me réconcilier avec Proust, car je ne pense pas être le seul à s'être vue dans l'obligation de le lire au lycée et n'a plus jamais ouvert un livre de Proust. Je remercie donc Michael Uras qui grâce à qui près de 20 ans, plus tard, me fera redécouvrir Proust et surtout me le fera relire.

Si l'intention de Michael Uras était de faire redécouvrir Proust par l'humour, c'est un challenge réussit et ma question maintenant et savoir combien serons-nous à nous replonger dans l'œuvre de Proust.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...