Le Petit Questionnaire de Proust posé à Émilie Frèche

Mais que peut bien être le questionnaire de Proust, beaucoup d’entre vous le savent, mais il est fort possible que d’autres l’ignorent, pour cette même raison, je me permettrais de faire un petit rappel avant de rentrer dans le vif du sujet.

Proust découvre ce test à la fin du XIXe siècle, alors qu'il est encore adolescent. Ce jeu anglais datant au moins des années 1860 était nommé Confessions. Celui-ci figure dans un album en anglais de sa camarade Antoinette, fille du futur président Félix Faure, dont le titre original est « An Album to Record Thoughts, Feelings, &c » (un album pour garder pensées, sentiments, etc.). À cette époque, ce genre de jeu est en vogue ; la mode en vient d’Angleterre : les questionnés peuvent y dévoiler leurs goûts et leurs aspirations.


Émilie Frèche écrivain française née en 1976 à Neuilly. Elle est l'auteur d'une dizaine de livres, son dernier roman « Deux étrangers » édité chez Actes Sud à reçu le Prix Orange du livre 2013 et Prix des Lecteurs de la ville de Brive 2013

Quel est votre principal trait de caractère ?
L’obstination.

La qualité que vous préférez chez un homme ?
La grandeur.

La qualité que vous préférez chez une femme ?
Le courage.

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?
Leur joie de vivre.

Quel est votre occupation préférée ?
En vrac : faire des travaux, marcher seule dans Paris, tweeter, lire dans mon lit, visiter des maisons en me faisant croire que je vais les acheter partout où je me trouve, nager avec des palmes, regarder le feu dans la cheminée, la mer les jours de tempête, manger des profiteroles au chocolat à la Rotonde, revoir Un éléphant ça trompe énormément et tous les films de Claude Sautet, prendre des vélos, des trains, des bagnoles, faire des choses que je n’ai encore jamais faites.

Quel est votre rêve de bonheur ?
Être toujours là où j’ai envie d’être – à ma place.

Quel serait votre plus grand malheur ?
Perdre un enfant.

Le pays où vous désireriez vivre ?
La langue française, n’importe où dans le monde.


Vos auteurs favoris ?
Ça change souvent. J’ai eu ma période Dostoïevski, Gary, Cohen, Drieu, Capote, Roth, Appenfeld, Singer, Bukowski, Duras, Beauvoir, Woolf, Plath, etc… En ce moment, je suis très Jacques Chardonne.

Vos héros de romans favoris ?
J’aime bien Thérèse Desqueyroux. Je la trouve courageuse. Libre. En quête d’absolu. Et, chose très rare, elle refuse le renoncement. En cela, je crois que je lui ressemble. Comme elle, je serais capable d’empoisonner celui qui m’empoisonne l’existence.

Vos héros dans la vie réelle ?
Les libraires.

Vos noms favoris ?
Swann, Roméo, Melvil.

Le don de la nature que vous voudriez avoir ?
N’avoir besoin que de trois heures de sommeil par nuit

Quelles sont les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence
Celles faites par manque de confiance en soi.

Quelle est votre devise ?
Demain, on sera mort.

Après ce petit questionnaire de Proust, quelques questions sur votre actualité pour conclure :
Quels sont vos projets actuels ?
24 Jours, le film d’Alexandre Arcady adapté de mon livre éponyme et dont je signe le scénario sortira le 30 avril sur les écrans avec Zabou Breitman, Pascal Elbé, Jacques Gamblin, Sylvie Testud. A cette occasion, Points Seuil réédite en un volume 24 jours, et la mort d’un pote, deux de mes textes consacrés à l’affaire Ilan Halimi.
Il y aura l’an prochain au théâtre mon premier monologue, interprété par Sami Bouajila et mis en scène par Simon Abkarian, et je travaille sur mon prochain roman.

Que peut-on vous souhaiter?
Santé. Inspiration. Succès.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!  
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...