La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien, Zidrou

Auteur: Zidrou
Titre Original: La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien
Date de Parution : 4 Septembre 2009
Éditeur : Dupuis
Nombre de pages : 128
Prix : 20,50€ 19,48€

Quatrième de couverture :"Du moment qu'on rit des choses, elles ne sont plus dangereuses." affirmait Raymond Devos.
Comme tous les gens qui savent nous faire rire de nous-même, Benoît Zidrou connaît le poids des choses, la gravité de la vie.
En 1997, Philippe Delerm rencontrait un immense succès avec "La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules". L'évocation simple de petits plaisirs suffisait à lui ouvrir le coeur de milliers de lecteurs.
Benoît Zidrou nous invite à un voyage similaire avec les gens qui nous entourent. Qui ose faire connaissance avec la vieille dame d'en face ? Sait-on qu'elle rêve de jouer sur le court central de Roland Garros ? Qui peut dire que cet homme gris et triste, qui a laissé un fossé se creuser entre lui et ses enfants, sera le premier qui prendra dans ses bras ce petit bout d'homme au corps déformé par la maladie ?
Pour mettre en scène ses quinze nouvelles, Benoît Zidrou a cherché des auteurs sachant manier la bonne dose de réalisme et l'expressivité requise pour être toujours juste : un talent qu'on retrouvait chez tous les auteurs de l'école de Marcinelle (Franquin, Morris, Will...). Les neuf dessinatrices et dessinateurs rassemblés ici (Colombo, Cordoba, Gili, Homs, Hureau, Lafebre, Sempere, Siri, Van Beughen) ont tous cette qualité propre aux grands auteurs de BD : leurs histoires prennent vie sous nos yeux. On les lit la larme à l'oeil et le sourire aux lèvres.
On connaissait Benoît Zidrou pour son talent de gagman, on peut désormais savourer son sens de la vie.

Mon avis : Si vous passé de temps en temps sur ce blog, vous aurez pu remarquer, que mes lectures Bd des deniers temps tournent autour du monde du scénariste Zidrou. Et à chaque fois, je sors combler de ma lecture.

Pour « La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien » Zidrou à invité une quinzaine de dessinateurs pour illustrer quelques nouvelles courtes et tendres. Et comme l'indique le titre, des nouvelles qui font du bien. Nouvelles à la fois intimistes et aussi optimistes, qui rendent le sourire, mais en même temps nous mettent la larme à l'œil.

SI je devais choisir mes quatre histoires favorites, sans aucune hésitation, je citerais, Coltrane, La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et le view-master et les poulets rôtis.

Malgré quelques histoires dont je n'ai pas trouvé un grand intérêt, ma note globale est plus que positive, Zidrou sait toucher ses lecteurs et nous offre chaque fois une histoire intimiste sans jamais s'approcher des frontières du voyeurisme. Il nous parle avec douceur de la vieillesse, la maladie et de l'amour, cet amour tendre que l'on a pour nos proches.

Dans la nouvelle view-master, par amour pour sa mère, qui perd la tête, il répète chaque jour le même scénario avec sa mère qui l'accompagne à l'école...Etc. Afin que cette dernière soit heureuse.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...