Noche Triste, Stéphane Monnot

Auteur: Stéphane Monnot
Titre Original: Noche Triste
Date de Parution : 5 octobre 2012
Éditeur : Antidata
Nombre de pages : 192
Prix : 10,00€ 9,50€


Quatrième de couverture : Bien qu’engagés comme tout un chacun dans l’existence laborieuse et familiale la plus banale, les personnages ô combien attachants de ces huit nouvelles s’accrochent tous à leurs lubies, non pour fuir ce monde, mais peut-être pour y maintenir le minimum d’enchantement sans lequel il n’est plus supportable. A la fois combatifs et rêveurs, inquiets et légers, ils quittent un temps la route commune, en quête d’une autre vie, de petites extases ou de grands sentiments.

Mon avis : J’ai eu la chance de découvrir le recueil de nouvelles de Stéphane Monnot aux éditions Antidata et je dois bien reconnaître que j’ai été agréablement surpris.
Dans ce recueil de huit nouvelles, Stéphane Monnot nous entraine dans des ambiances et des émotions bien différentes, mais cette plume qui est la sienne, nous transporte à travers la magie des mots.
Moi qui ne suis absolument pas fan de football, je suis rentré complètement dans la première nouvelle « Noche Triste » qui a pour cadre la demi-finale de la coupe du monde 1982 à Séville, dans cette nouvelle nous suivrons, Stéphane journaliste musical, qui doit couvrir le match, une histoire déjantée qui nous entraine dans une ambiance inattendue.
Mais la nouvelle que j’ai le plus appréciée est la seconde, « Patchwork facial », histoire totalement hallucinée, récit totalement décalé que je vous laisserais découvrir.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...