Joyland, Stephen King

Auteur: Stephen King
Titre Original: Joyland
Date de Parution : 4 juin 2013
Éditeur : Hard Case crime
Nombre de pages : 288
Prix : 9,37€


Quatrième de couverture : Été 1973 en Caroline du Nord. Devin Jones trouve un job d’été à Joyland, un étrange parc d’attraction local, une légende plane sur ce parc, un étrange assassina commis dans la maison hantée. La perte de sa virginité et ces deux mois d’été pleins de mystère changera sa vie à tout jamais.  

Mon avis : Dans un premier temps, il est triste de noter que ce livre n’est pas encore sorti en langue française, pour ma part je l’ai donc lu en espagnol.

Il va de soit que lorsque nous parlons du maître de l’horreur, très rapidement les options sont donné, car oui Stephen King on aime ou on n’aime pas et comme vous le savez, pour ma part j’aime cet auteur.

Rentrons un peu dans le vif du sujet.

Devin Jones notre narrateur âgé de 60 ans, nous raconte son été 1973 lorsqu’il n’avait  que 21 ans et travaillait dans le parc d’attraction Joyland. Là-bas mise à part connaître son premier amour brisé et vivre le monde des forains, il connaîtra l’histoire de l’attraction de la maison Hantée qui n’est pas que hantée par des marionnettes de papiers mâchées, car en ces liens fut assassiné une jeune femme. Devin Jones cet été 1973 cherchera à comprendre ce crime atroce.

L’ambiance du livre nous emmène réellement dans le début des années 70’s, on s’y croirait.
Stephen King, nous entraîne a son rythme, Il n’est pas pressé pour nous parler du crime. Mais a son habitude il nous fait découvrir avec détaille le personnage auquel nous finissons par nous attacher.

Avec cette nouvelle il ne faut pas chercher l’horreur, mais le suspens, cette tension l’attente, ou nous cherchons, nous lecteurs, au fil des pages à comprendre, genre que Stephen King semble apprécier particulièrement ces derniers temps.
   



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...