Petites expériences de philosophie entre amis: Retrouver la bande son


A l’occasion de la sortie du nouvel ouvrage de Roger Pol Droit « Petites expérience de philosophie entre amis », Orange propose à divers internautes une expérience exceptionnelle, et pour ma part j’ai eu droit à « Retrouver la bande son ».

J’ai eu l’honneur de lire un chapitre de ce nouveau roman, qui je dois bien le reconnaitre m’a marqué. Il est question dans ce chapitre des bruits, des sons du quotidien.

Ma première réaction fut de chercher la définition du Bruit et du Son dans la bible des internautes la Wikipédia :

Le Bruit : Le mot bruit vient du verbe bruire qui signifie « faire entendre un son, un murmure confus ». Bruire vient du latin « brugitum », participe passé du latin populaire « brugere » qui a pour traduction « il brame ». Dans ce cas, le verbe bramer est le cri du cerf, du chevreuil ou du daim. « Brugere » est l’association du latin classique « rugire » (rugir) et « bragere » (braire). Au xiie siècle, le bruit signifie « renommée » ou « éclat » au sens figuré et « son de voix » au sens propre
Le mot bruit se dit aussi barnum, barouf, bastringue, bazar, bordel, boucan, bousin, foin, fracas, pétard, raffut, ramdam, tintamarre, tapage, tintouin, tohu-bohu, pour les synonmes les plus courants, voire familiers. Il peut se préciser en chuintement, claquement, clapotis, cliquetis, craquement, craquètement, crépitation, crépitement, crissement, déclic, froissement, frôlement, frou-frou, gargouillement, gargouillis, grésillement, grincement, grondement, parasites, pétarade, pétillement, ronflement, ronronnement, roulement, sifflement, sonnerie, souffle, stridulation, tapement, tintement, vrombissement

Le son pour sa part : Le son est une onde produite par la vibration mécanique d'un support fluide ou solide et propagée grâce à l'élasticité du milieu environnant sous forme d'ondes longitudinales. Par extension physiologique, le son désigne la sensation auditive à laquelle cette vibration est susceptible de donner naissance.
La science qui étudie les sons s'appelle l'acoustique. La psychoacoustique combine l'acoustique avec la physiologie et la psychologie, pour déterminer la manière dont les sons sont perçus et interprétés par le cerveau.

Mais voila je ne suis pas sortis indemne de cette lecture. L’auteur nous invite à abandonner l’image et nous concentrer uniquement sur le son, les bruits qui nous entour.

« Pourquoi ne pas explorer d’autres versants du monde? Commencez donc à tourner votre attention ailleurs, à orienter autrement votre sensibilité. Au lieu de l’image, pour une fois, occupez-vous du son. »

Je me suis mis à écouter le flip, flap de l’eau qui coule d’un robinet. Obsessionné par les sons qui m’entouraient  en marchant direction mon bureau, les bruits dans le métro, à l’heure du repas et des fourchettes et couteaux qui s’entrecroisent. Et en dormeur ultra rapide, je me suis surpris à écouter le silence qui n’en est pas un de mon appartement (C’est aussi la première fois que j’entendais le ronflement, enfin la respiration forte de ma femme, mais ne lui dite pas que je vous l’ai dis…)

Alors vous aussi faite l’expérience, chez vous, dans un parc ou dans bien d’autres endroits fermez les yeux et écoutez, redécouvrez ces sons tellement caractéristiques de notre quotidien.

J’ai essayé d’enregistré le son sans l’image avec mon téléphone portable, n’étant pas un professionnel du web, la qualité n’est pas la meilleure. Mais je vous invite à en faire autant et partageons notre expérience.

    

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!  
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...