Pas de Clownophobie mais bien de la Coulrophobie !

Comme certains auront pu le remarquer, ces deniers temps, il m’arrive de lire des ouvrages de Stephen King. Et donc en temps que lecteur de Stephen King, je lis et je vogue entre les sites et forum parlant des œuvres de notre auteur.

Et voila que je tombe sur un sujet fort intéressant : La peur des Clowns.

L’événement aurait pu passer inaperçue si je n’avais pas lu la clownophobie, qui certes aurait pu être le terme exacte et usité, mais voila la peur du clown, cette phobie atroce et sournoise se nomme la coulrophobie.

Vous me direz : Mais quelle est l’étymologie du mot Coulrophobie ? le préfixe « Coulro -» vient du grec ancien κωλοβαθριστής kolobathristès « qui est sur des échasses », dérivant de κῶλον, kolon, « membre » et bien entendu « -phobie » φόβος, phobos) peur. Ainsi nous en venons à Qui à peur de l’homme qui va sur des échasses.

Et « Clown » alors ? Quant à lui, c’est un mot d’origine anglais, qui provient du germanique Klönne, signifiant à l’origine « motte de terre », puis enfin « homme rustique ». Le mot clown avant de désigner le personnage que nous connaissons maintenant, désignait avant tout un paysan, un rustre, un plouc. C’est à partir du XVIe siècle qu’il rentre dans nos théâtres pour désigner un bouffon campagnard.

C'est Stephen King, qui selon certains, aurait avec le livre It (Ça pour les francophones :) ) publié en 1986, réactivé dans l'imaginaire collectif et populaire cette peur inconsidéré du clown dans nos sociétés.

On trouvera quelques variantes de la Coulrophobie qui sont la Tératophobie (la peur des monstres) ou bien encore la Plangonopobie (la peur des poupées).



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...