Fuck America, Edgar Hilsenrath



Auteur: Edgar Hilsenrath
Titre Original: Fuck America
Date de Parution : 1980
Éditeur : Points
Nombre de pages : 291
Lu : Avril 2011
Prix : 7€


Résumé : Tout juste débarqué aux Etats-Unis, Jacob Bronsky erre dans le New York miteux des années 1950, parmi les dodos et les putes. L'Américan Way of Life ? Comprend pas. Le rêve américain ? Encore moins. Enchaînant les jobs minables, Jakob Bronsky n'a que deux obsessions : soulager son sexe et écrire un roman sur son expérience des ghettos juifs. Un futur best-seller à coup sûr ! Situations loufoques. Dialogues déjantés. et humour vache à faire pâlir les bien-pensants. Un OVNI littéraire doué de malin plaisir, qui bouscule la narration et les idées convenues.

Mon avis : « Fuck America », C’est un roman, mais quel roman ! Une histoire pas très compliquée. Jacob, un pauvre type, un immigré juif dans les Etats-Unis des années 50’s, un crève la fin qui écrit un roman « Le Branleur ».

Avec un style simple mais incisif Edgar Hilsenrath nous parle de lui, comment la seconde guerre mondial à pu détruire des êtres, des familles. Cette écriture assez simple nous permet de mieux comprendre ce narrateur qui ne vit pas le rêve américain, mais bien la misère aux États-Uns.

Jacob vit un traumatisme qu’il ne sait identifier, son livre est sa psychanalyse.
J’ai beaucoup aimé les dialogues déjantés que l’on trouve dans le livre, il parle d’un sujet très dur avec des mots crus, mais avec un naturel incroyable, il fait fit d’une autodérision qui rend l’ouvrage à la burlesque, drôle et emplie d’émotion, malgré l’écriture assez détaché de l’auteur.

On ressent une certaine mélancolie à la lecture des derniers chapitres, lorsqu’il nous raconte l’histoire de sa famille avec la montée du Nazisme.

Il sera peut être difficile de mettre ce livre entre toutes les mains, mais je vous assure qu’il vaut la peine d’être lu.  
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...