Court Métrage du Dimanche – L’incroyable Marrec




Synopsis : Marrec, vieux loup de mer, rentre au port où un gamin l'attend. Il va lui raconter, bien à sa manière, l'histoire de sa plus belle pêche...
Année de Production : 2014
Réalisateurs : Régis Aillet, Alexandre Bass, Clément Chaudat, Etienne Devillée, Maxime Moreira, Jacob Thomas Czech
Genre : Animation 3D
Durée : 5’49




Retrouvez ici l’ensemble des court-métrages du dimanche
http://www.bouquinovore.com/search/label/Court%20M%C3%A9trage%20du%20Dimanche


--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac
--------------------------------------------







Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


J'ai perdu Albert lu par Didier van Cauwelaert



Titre Original: J’ai perdu Albert
Date de publication :  12 septembre 2018
Durée : 5h00
Éditeur : Audiolib
Version CD : 19,90€ 
Version Papier : 19,00€  


Quatrième de couverture : "Je suis la voyante la plus en vue du pays et, depuis hier midi, je ne vois plus rien."

Pourquoi, après vingt-cinq ans de cohabitation, l'esprit qui hante Chloé l'a-t-il soudain quittée pour sauter dans la tête d'un garçon de café, Zac, apiculteur à la dérive qui ne croit en rien ? La situation est totalement invivable, pour elle comme pour lui, d'autant que cet esprit qui s'est mis à le bombarder d'informations capitales et pressantes n'est autre qu'Albert Einstein...

Dans une comédie romantique haletante où la spiritualité s'attaque aux enjeux planétaires, Didier van Cauwelaert invente avec bonheur une nouvelle forme de triangle amoureux. L'adaptation cinématographique de ce roman par son auteur, avec Stéphane Plazza, Julie Ferrier et Josiane Balasko, sort en salles le 12 septembre 2018.



Mon avis : Dans un premier temps, je tiens à remercier Audiolib pour ce partenariat.

Au mois de mai 2018, j’avais déjà fait une chronique pour la version Papier du roman J’ai perdu Albert, que vous pouvez retrouver ici, aujourd’hui, je vous parlerai de la version numérique lu par l’auteur lui-même.


Dans un premier temps, il faut noter que le roman est lu par Didier van Cauwelaert lui-même, jeu dangereux, car être un bon auteur ne signifie pas pour autant être un bon conteur. Mais une nouvelle fois l’auteur nous surprend avec une narration impeccable.

Ne dépassant pas les cinq heures d’écoute, la lecture est légère et agréable, on ne se perd pas dans les différents personnages et à l’instar de la lecture du roman, on fini par s’attacher aux différents personnages joué par l’auteur.

Le livre papier était déjà un moment agréable de lecture, la version audio l’est également.

Le livre audio fini par un entretien avec l’auteur, qui nous parle de son roman, de son écriture et de sa lecture. Il revient sur l’adaptation du roman dont il est également le réalisateur et sur le choix des acteurs. Avant d’écouter l’entretien et de voir la bande-annonce, j’avais un peu peur sur les apparitions d’Albert Einstein, et l’auteur m’a largement tranquiliser a travers de son entretient

Je connais désormais les versions papier et audio, il ne me manque plus que voir le film pour que la boucle soit bouclée.






  
Si cela n’est pas encore fait, je vous invite à découvrir Audible  , qui en plus de proposer une offre d’essai d’un mois gratuit   donne une nouvelle perceptive à la littérature. Avec un catalogue de plus de 250.000 livres audios qui s’enrichie régulièrement au rythme des sorties en librairie.





--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac
--------------------------------------------


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


Père Castor, Histoires de toujours



Auteur: Collectif
Titre Original: Père Castor, Histoires de toujours
Date de Parution : 10 octobre 2018
Éditeur : Flammarion Jeunesse
ISBN: 978-2081441309
Nombre de pages : 128
Âge : de 3 à 6 ans
Prix : 20,00€  




Quatrième de couverture : (Re) découvrons les merveilleuses histoires du soir du Père Castor, cellespubliées dans les années 1930 à 1970. Tous les grands noms d'auteurs et illustrateurs qui ont fait la renommée du Père Castor. Roule Galette / La Grande Panthère noire / Le Cheval bleu / La Vache orange / Poulerousse / L'Oiseau de pluie / La Famille Rataton / L'Histoire de la lettre / Petit chat perdu / La Plus Mignonne des petites souris / Une histoire de singe / Le Grand Cerf / Blancheline, La Vache Amélie, Michka.

pub


Mon avis : Dans un premier temps, je tiens à remercier les éditions Flammarion Jeunesse pour ce magnifique partenariat.

Le mois de décembre vient à peine de commencer que déjà s’égrainent les jours et les heures avant l’arrivée du Père Noël. Cette période de l’année où irrévocablement nous nous laissons entraîner par la magie de Noël. Cette période de l’année, réelle ou fantasmé du feu de cheminée où Parents et enfants profitent de la paix du logis pour conter des histoires, tout en buvant un véritable chocolat chaud avec de bons petits gâteaux préparés le matin même.

Dans de telles conditions et expectatives, je ne peux pas faire autrement que de vous présenter Père Castor, Histoires de toujours, recueil de contes d’hier et du monde, de la maison d’édition du Père Castor qui depuis les années 30 a œuvrée à la création d’une littérature jeunesse.

En plus d’être le cadeau idéal pour les plus jeunes, c’est également une véritable madeleine de Proust, car, qui n’aura pas lu ou bien écouté les différentes histoires, que les plus jeunes pourront découvrir, dans cet ouvrage. Des classiques, mais toujours réédités, les textes originaux accompagnés des illustrations connus par des générations et des générations d’enfants, et cela, depuis les années 30.

Enfant des années 80’s, je me souviens avoir lu pour ne pas dire dévoré Roule Galette, histoire qui enthousiasme aujourd’hui mon garçon de deux ans et demie.

En feuilletant pour la première fois cet ouvrage, ce fut une véritable avalanche de souvenirs avec Poulerousse, la vache orange, Roule Galette, le cheval bleu ou bien encore Michka. Loin de me souvenir de l’ensemble des histoires, ce sont les illustrations qui me sont revenu en mémoire.

Les éditions Flammarion, regroupe ici quinze histoires de toujours dans une édition grand format avec un papier épais et de qualité accompagné d’une jolie reliure. Un ouvrage un peu rétro qui devrait plaire autant aux enfants qu’aux parents, avec des histoires qui traversent les époques avec toujours ce petit goût de nostalgie qui en fait, comme le nom du recueil l’indique des histoires de toujours.



Père Castor, Histoires de toujours est disponible sur :

·        Amazon.fr
·        Fnac.com
·        Cultura.com
·        Decitre.com
·        Rakuten.com












--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac

pub



--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


Court Métrage du Dimanche – Clock work




Synopsis : Les Schpocks, de petites créatures vivant dans une horloge, assurent son fonctionnement. L’un d’eux, Blabla, effectue des rondes dans le mécanisme pour vérifier le bon fonctionnement de ses congénères. Un jour, l’un d’eux s’abîme, causant l’arrêt du mécanisme. Blabla se précipite pour le réparer puis avec l’aide d’autres, ils relancent l’horloge.
Année de Production : 2016
Réalisateur : Marine PERRIN
Genre : Animation 3D
Durée : 3’37




Retrouvez ici l’ensemble des court-métrages du dimanche
http://www.bouquinovore.com/search/label/Court%20M%C3%A9trage%20du%20Dimanche


--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac
--------------------------------------------







Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


La théorie du donut, Kate Raworth



Auteur: Kate Raworth
Titre Original: Dougnut Economics
Date de Parution : 15 novembre 2018
Éditeur : Plon
ISBN: 978-2259268080
Nombre de pages : 432
Prix : 19,90€  
Version Kindle : 12,99€   
Version Kobo : 12,99€ 




Quatrième de couverture : La façon dont nous pensons et enseignons l'économie depuis le XIXe siècle est périmée!

Revisitant les principaux concepts de l'économie en y introduisant les dimensions sociale et environnementale, Kate Raworth nous propose une nouvelle vision de l'économie, plus juste et plus durable, qui doit permettre de relever les défis du XXIe siècle.
Crises financières à répétition, inégalités extrêmes de revenus et d'accès aux ressources, exploitation destructrice de l'environnement... tout le monde peut se rendre compte par lui-même que notre système économique dysfonctionne.

Kate Raworth propose de revisiter les principaux concepts et principes sur lesquels est fondée la science économique, en introduisant, outre les concepts classiques de croissance, de marché, d'agents économiques, le facteur humain et la préoccupation environnementale au coeur de la réflexion. Consciente de la force des schémas et des images, elle s'attaque à sept schémas-clés de l'économie pour montrer à quel points ils sont galvaudés et méritent d'être remplacés.

Pour en venir au donut du titre : l'auteur propose de remplacer l'objectif économique général de croissance du PIB, par un objectif de stabilisation de l'activité économique entre deux "frontières" : la frontière des besoins humains de base comme "plancher", et la frontière de la préservation de l'environnement comme "plafond". C'est la représentation de ce plancher et de ce plafond, sous forme de cercles, qui donne l'image du donut dans lequel l'activité économique doit s'inscrire.

Outre la croissance du PIB, le livre démonte ainsi plusieurs mythes économiques comme la "main invisible du marché", le sujet économique rationnel, l'équilibre de l’offre et de la demande... Une lecture rafraichissante, qui propose une vision renouvelée, accessible et optimiste de la pensée économique.
pub


Mon avis : Dans un premier temps, je tiens à remercier les éditions Plon pour ce Partenariat.

C’est un véritable défi que de donner mon avis sur un ouvrage d’économie. Même si ce dernier est une « vulgate ». Je ne dis pas que l’économie est vulgaire, mais que cet ouvrage explique de manière accessible à tous ou presque quelques principes d’économie et surtout ce concept au nom Simpsonien (Homer & Marge) qu’est la Théorie du donut.

Afin de vous expliquer dans les grandes lignes, ce que nous explique cet ouvrage, je vous invite à regarder l’image du dessous (très Simpsonienne, Schéma fait par votre serviteur).


L’image importante du progrès économique à une forme bien différente : une croissance du PIB sans fin. Raworth propose de remplacer cette ligne par un cercle qui refléterait un système plus juste pour les personnes et également pour la planète.
Et ce cercle « donut » prendrait en compte les besoins fondamentaux des personnes et la pollution atmosphérique.

Dans les grandes lignes, car n’étant pas un économiste, j’aurais du mal à vous impliquer dans les détails le concept du donut. En gros, le sucre rose du donut est l’espace sûr pour l’humanité et le développement durable, c’est donc la zone idéal pour une économie viable. Pour que cela fonctionne, il ne faut pas dépasser les limites du sucre rose qui d’un côté est le plancher social, c’est-à-dire le minimum nécessaire et où il ne faut pas passer en dessous, au niveau éducation, santé, nourriture, eau, revenue, emploi, égalité des sexes… En dessous de ces minimas, on rentre dans la zone Shortfall (manque à gagner) et de l’autre côté le plafond environnemental, au-dessus, de ce plafond, c’est la couche de l’Overshoot (dépassement) avec le changement climatiques, l’utilisation de l’eau douce l’acidification des océan, la pollution chimique et j’en passe.

Raworth avec son schéma du Donut, dénonce la vision classique de l’économie « l’obsession de la croissance sans fin et place au centre la redistribution », selon l’auteur, la réalité a montré que la croissance ne résout pas les inégalités ni le problème environnemental. « Le PIB ne peut être l’objectif, car il gagnera toujours sur la redistribution et la régénération ». « Une économie saine devrait être conçue pour l'épanouissement, pas pour la croissance ».

Avec la Théorie du Donut, nous sommes bien loin d’un roman simple et léger, mais reste un ouvrage accessible a beaucoup, même moi, qui ne suis pas un génie en économie, j’ai réussis à comprendre facilement le concept du donut.

Loin d’être soporifique, ce livre pousse à la réflexion et à penser comment intégrer l’économie au sien des préoccupations sociales et environnementales.




La Théorie du donut de Kate Raworth est disponible sur :

·        Amazon.fr
·        Fnac.com
·        Cultura.com
·        Decitre.com
·        Rakuten.com











--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% sur la Fnac

Toutes les promotions DVD /Blu Ray Ici sur Amazon et sur la Fnac

pub



--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...