Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka, Syoichi Tanazono


Titre Original: Gakkou e ikenai boku to 9nin ni sensei
Date de Parution : 25 février 2016
Éditeur : Akata
ISBN: 978-2369741060
Nombre de pages : 290
Prix : 9,55 €


Quatrième de couverture : Le jeune Masatomo aurait pu avoir une vie normale : jusqu'à son entrée à l'école primaire, il était en effet un petit garçon plutôt jovial. Mais hélas, en première année, et peu de temps après la rentrée, son trop colérique professeur lui donne un gifle particulièrement violente, et pas du tout justifiée. Dès lors, la spirale infernale commence pour Masatomo, qui n'ose plus retourner à l'école : peur du regard d'autrui et des rumeurs, incapacité à sortir de chez soi, difficultés d'intégration... Tous les ans, malgré les efforts de ses parents, mais aussi de nombreux professeurs et pédagogues, il n'arrivera jamais à suivre une scolarité "ordinaire". Préférant passer ses journées chez lui, à copier des dessins de Dragon Ball... Et si, au fil des pages, une vocation salvatrice était en train de naître ?

Mon avis : Ce que j’aime dans les one-shots, c’est qu’ils sont courts, ou du moins relativement. « Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka » fait quand même 292 pages.

Un grand nombre de non-lecteurs de manga, pensent que les mangas appartiennent à un genre qui n’est fait que pour les adolescents, livre rempli de sang, d’action, etc. Mais les mangas, ne sont pas uniquement Naroto, Dragon Ball.

Le genre seinen qui touche un public jeune adulte a tendance à publier des « histoires plus sérieuses ». Le style narratif et graphique du seinen sont généralement plus réalistes, avec une utilisation plus approfondie de la trame,

Tout ça pour vous dire que l’histoire de ce manga, pourrait facilement être retranscrit dans un roman.

Le narrateur et véritable mangaka de cet ouvrage raconte sa difficulté à être scolarisé. Sa passion pour le dessin qui le sauvera de son asociabilité.

Sa rencontre avec Tanahashi (le papa de Dragon Ball) lui fera prendre conscience que son don pour le dessin, l’effort, et beaucoup de travail sera la solution a son problème.

Une œuvre tendre et émouvante, où l’auteur se dévoile sans pour autant être mélodramatique.

SI vous n’avez jamais lu de manga, je vous invite à découvrir « Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka », qui vous fera voir les mangas d’un autre œil.


Acheter : Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka



--------------------------------------------
les offres éclairs ici sur Amazon !

Vente flash jusqu'à - 50% ici sur la Fnac
--------------------------------------------

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...