Mes petites France, Pierre Bonte


Auteur: Pierre Bonte
Titre Original: Mes petites France
Date de Parution : 30 septembre 2015
Éditeur : Fayard
ISBN: 978-2213686769
Nombre de pages : 342
Prix : 20,00€



Quatrième de couverture : Au-delà de l’accent, qu’est-ce qui distingue un Breton d’un Auvergnat, un Alsacien d’un Nordiste, un Gascon d’un Bourguignon ? Comment se sont forgées ces identités régionales, et qu’en reste-il aujourd’hui, au siècle de la mondialisation ? Faut-il encore donner du crédit aux vieux clichés qui continuent de coller à la peau des Bretons que l’on dit « têtus », des Auvergnats « près de leurs sous », des Savoyards soidisant « bourrus » ?
À ces questions, Pierre Bonte répond avec son approche toute personnelle, sa patte, son vécu, sa connaissance aiguë de la France intime.
Il nous emmène à la rencontre des Français dans la pittoresque et persistante diversité de leurs origines provinciales, avec leurs qualités mais aussi leurs défauts hérités d’ancêtres parfois très lointains, à travers ces « petites France » qui font la grande, et qui sont autant d’images distinctes d’une communauté nationale à laquelle chacun se sent profondément attaché.

Mon avis : C’est dans le cadre d’un partenariat avec les Éditions Fayard et Gilles Paris que j’ai pu découvrir ce livre.

La question régionaliste, me connaît, sachant que cela fait maintenant presque 10 ans que je vis à Barcelone, capital de Catalane. Certes, il est difficile de vouloir comparer la France et l’Espagne sur ce domaine, sachant que la construction de l’un n’a rien à voir avec la construction de l’autre.

La France fut créée sur l’unité et la liberté et en Espagne cette unité fut une imposition de la dictature.

Mais la question n’est pas là, car avant d’être catalan d’adoption, je suis Bourguignon de cœur et de naissance.

L’avantage du livre de Pierre Bonte, il n’est pas question de le lire comme un roman, de la première à la dernière page, mais bien de le lire à la manière d’un dictionnaire, cherchant la région qui intéresse le plus. Et il va de soit que j’ai commencé par le chapitre « Les Bourguignons ».

À lire les quelques pages qui traitent de ma région, de mes gens, j’ai ressentis une sorte de fierté, d’honneur, je me suis reconnu dans l’image que Pierre Bonte donne des Bourguignons. Il parle du Kir, du ban bourguignon, de notre nature et nos vignes.

Dans l’introduction Pierre Bonte parle de l’attachement avec sa province d’origine qui s’exprime par une certaine fierté qui peut tourner parfois au chauvinisme, un lien social qu’il ne faut pas négliger.

C’est un livre qui joue, certes sur des clichés, qui les explique, mais donne une belle image de cette France des régions, un livre à lire, a feuilleté.

ET pour la petite anecdote, les artistes qui viennent se produire dans ma belle région qu’est la Bourgogne, finissent immanquablement par danser et chanter un ban bourguignon. ;)





Acheter : Mes petite France


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...