Le Petit Questionnaire de Proust posé à Gilles Legardinier

Mais que peut bien être le questionnaire de Proust, beaucoup d’entre vous le savent, mais il est fort possible que d’autres l’ignorent, pour cette même raison, je me permettrai de faire un petit rappel avant de rentrer dans le vif du sujet.

Proust découvre ce test à la fin du XIXe siècle, alors qu'il est encore adolescent. Ce jeu anglais datant au moins des années 1860 était nommé Confessions. Celui-ci figure dans un album en anglais de sa camarade Antoinette, fille du futur président Félix Faure, dont le titre original est « An Album to Record Thoughts, Feelings, &c » (un album pour garder pensées, sentiments, etc.). À cette époque, ce genre de jeu est en vogue ; la mode en vient d’Angleterre : les questionnés peuvent y dévoiler leurs goûts et leurs aspirations.

Gilles Legardinier se consacre aujourd’hui à la communication pour le cinéma pour de grands studios et aux scénarios, ainsi qu’à l’écriture de ses romans. Alternant des genres très variés avec un même talent, il s’est entre autres illustré dans le thriller avec L’Exil des Anges (Prix SNCF du polar 2010) et Nous étions les hommes (2011), et plus récemment dans la comédie, qui lui a valu un succès international avec Demain j’arrête ! (2011), Complètement cramé ! (2012) et Et soudain tout change (2013).

Quel est votre principal trait de caractère ?
Humain

La qualité que vous préférez chez un homme ?
La loyauté

La qualité que vous préférez chez une femme ?
La bienveillance

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?
Leur fidélité, leur humour, leur capacité à dire ce qu’ils pensent dans l’intérêt du mieux.

Quel est votre occupation préférée ?
Préparer des plans plus ou moins foireux mais toujours affectifs pour ceux que j’aime, ça veut aussi dire écrire pour mes lectrices et mes lecteurs !

Quel est votre rêve de bonheur ?
Rester vivant et capable le plus longtemps possible

Quel serait votre plus grand malheur ?
Finir sur une île déserte. Même avec des bons bouquins, c’est un cauchemar !

Le pays où vous désireriez vivre ?
Celui où sont ceux que j’aime. Tout le reste n’est que matériel et il y a du bon partout.

Vos auteurs favoris ?
Dumas, Verne, King, Dickens, les vrais conteurs, ceux qui font ce métier pour raconter et pas ceux qui cherchent à prouver ou à étaler. J’aime ceux qui donnent.

Vos héros de romans favoris ?
Ceux qui se trompent et réparent, ceux qui doutent et découvrent. Il y en a heureusement beaucoup.

Vos héros dans la vie réelle ?
Je vis avec. Des femmes, des hommes dont j’espère être digne.

Vos noms favoris ?
Les noms ne sont que la désignation des êtres et des choses. Ils ne sont pas l’essentiel. J’aime ce qui est.

Le don de la nature que vous voudriez avoir ?
Parler toutes les langues et ne plus avoir besoin de dormir. Je sais, il n’en fallait qu’un mais j’ai du mal à me contenter d’un seul miracle !

Quelles sont les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence ?
Celles commises par affection. Ce sont les seules qui méritent le pardon.

Quelle est votre devise ?
« Je ne suis pas malin mais j’apprends vite. »

Après ce petit questionnaire de Proust, quelques questions sur votre actualité pour conclure :
Quels sont vos projets actuels ?
J’écris ma prochaine comédie qui sortira en octobre. J’espère que les gens riront et seront aussi émus que moi en l’écrivant !

Que peut-on vous souhaiter?
D’avoir la force de continuer longtemps !



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis! 


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...