Les Micro Humains, Bernard Werber

Auteur: Bernard Weber
Titre Original: Les Micro Humains
Date de Parution : 2 octobre 2013
Éditeur : Albin Michel
Nombre de pages : 440
Lu: Octobre 2013
Prix : 22,00€ 20,90€


Quatrième de couverture : Demain, l’espèce sera
Plus petite
Plus féminine
Plus résistante
Plus solidaire...
A l’ère de la 3e Humanité,
Que restera-t-il de nous ?

Composée de chercheurs et de militaires, la société française Pygmée Prod commercialise les services d une nouvelle race d humains créée de toute pièce : les Emachs, des femmes et des hommes ne dépassant pas 17 cm. Ces êtres réduits servent sur la planète entière à diverses tâches : leur petite taille et la minutie de leurs gestes font des merveilles ; certains se sont même illustrés dans des actes héroïques. Tout pourrait continuer ainsi, si un fait divers sordide ne venait tout bouleverser. En Autriche, un adolescent se filme en train de torturer trois de ces Emachs. Sur internet, la vidéo fait un buzz.

Le Dr Wells, à l’origine du projet, prend alors conscience que ses créatures ne sont pas considérées comme des êtres humains. Il milite activement pour que les grands de ce monde changent leur point de vue sur ces minis humains et leur donnent des droits.

De leur coté, les Emachs prennent le maquis et entrent en résistance...

Mon avis : Avec les Micro-Humains, Bernard Werber nous offre le second volet de la trilogie de la Troisième humanité.
Nous retrouvons encore une fois David Wells, Aurore Kammerer le lieutenant Janicot et Natalia Ovitz.
Les Emachs, sont une nouvelle génération de l'humanité, plus dix fois plus petit et où le féminin l'emporte sur le masculin.
Les Emachs sont sorties de l'ombre et la société Pygmé Prod est en pleine exemption. Il est devenu normal de louer cette nouvelle humanité pour faire ce que l'homme ne serait capable de faire.
Cependant, ce succès attise les convoitises et les instincts primaires de l'homme refont surface, incarné par un jeune autrichien qui torture et filme ses victimes avant de poster les vidéos sur Internet.
Mais c'est sans compter sur Emma 109 qui refait son apparition et va tenter de sauver son peuple...
Après les fourmis, Bernard Werber revient dans l'infiniment petit au plus grand bonheur de nous ses lecteurs.
Lorsque je lisais les micros-humain, j'avais tendance à penser au dessin animé que je regardé lorsque j'étais petit les minipous, et je rêvais d'avoir un jour comme amis ces petits êtres.
Avant de lire ce livre, je me suis procuré le DVD, le conteur du futur où l'un des bonus et un atelier d'écriture dirigé par l'auteur et comme il l'explique dans le l'atelier, chaque chapitre connait des rebondissements, chaque chapitre est une histoire à elle toute seule qui nous pousse à lire chapitre après chapitre, avec cette tension : « Mais que va-t-il se passer encore ? »
Encore une fois, j'ai étais captivé du début à la fin par ce nouveau roman de Bernard Werber.
Par son imaginaire, il fait une critique de la société et de la peur de l'autre due a ses différences. Cependant, nous nous rendons compte que ces Emachs ne sont pas si différents, bien au contraire, les plus terrifiants est de se rendre compte qu'elles sont au final comme nous.
J'attends déjà avec impatience le dernier Tome du cycle de la Troisième Humanité. Que va-t-il se passer, Ces Emachs feront-elles les mêmes erreurs que notre propre humanité ?
À suivre...



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...