Ta gueule! On tourne, Jade Rose Parker

Auteur: Jade Rose Parker
Titre Original: Ta gueule ! On tourne
Date de Parution : 29 août 2013
Éditeur : Kero
Nombre de pages : 250
Prix : 16,50€ 15,68€
Commandez: Ta gueule ! On tourne (Version Kindle) 10,99€

Quatrième de couverture : Michel, chômeur longue durée, rêve de devenir réalisateur mais son scénario est refusé par toutes les maisons de production. Karen, dont il est secrètement amoureux, enchaîne castings et projets minables alors qu elle aspire à une carrière d actrice hollywoodienne. Quant à leur ami François, ses montages financiers frauduleux l ont mené à la faillite, sa femme l a quitté, et il s apprête à se pendre au plafond de son appartement bourgeois.
Ces trois-là n ont plus grand-chose à perdre. Ils vont se lancer dans une entreprise insensée : kidnapper les six plus grandes stars du cinéma pour pouvoir enfin tourner leur film. Un plan en béton.
Mais ils ne savent pas encore que leur casting de rêve va leur causer bien des soucis...

Un portrait hilarant du monde du cinéma !

Extrait
Paris
Journal de 20 heures

«Mesdames, messieurs, bonsoir. Nous sommes toujours sans nouvelle des sept acteurs disparus il y a maintenant près de cinq jours. Les ministres de la Justice et de la Culture lancent ce soir un appel à témoin. Toute personne ayant des informations sur l'une ou l'ensemble de ces personnalités est priée de contacter au plus vite le numéro spécial qui s'affiche au bas de votre écran. Une cellule de crise a été ouverte par le parquet, mais la police n'a pas souhaité s'exprimer sur les avancées de l'enquête.»

Des portraits-robots de Karen avaient été établis, et comme tout portrait-robot, aucun ne lui ressemblait. Les enquêteurs ne savaient pas où commencer, et devaient faire face aux pressions des producteurs, des agents, des familles, des paparazzis et des fans, qui pour certains campaient devant le commissariat dans l'espoir de glaner une information. Les distributeurs demandaient des comptes aux producteurs qui devenaient fous. Le septième art était en crise.

Rosemary jonglait avec trois téléphones tout en se faisant comprendre de ses assistants par de grands gestes silencieux. Sur le fixe, elle était en relation avec le Quai d'Orsay, sur son BlackBerry, elle rassurait un producteur, et sur son iPhone elle gérait son divorce. Rosemary avala un gobelet de café et reprit la partie. Elle en était persuadée, la disparition de John n'avait rien à voir avec celle de ces acteurs français. John était bien trop professionnel pour disparaître ainsi, et par professionnel elle entendait attaché à l'argent. Non vraiment, John avait sans doute fait une petite escapade amoureuse et réapparaîtrait quand ses bourses seraient épuisées. Rosemary espérait vraiment de tout coeur que ce sale bâtard ramène son petit cul merdeux vite fait car elle avait donné sa parole de célèbre agent à l'un des plus gros producteurs hollywoodiens que John serait en Californie la semaine prochaine.

Aux lucioles, un bar de quartier du 18e arrondissement, chaque habitué y allait de son hypothèse. Certains affirmaient que les acteurs appartenaient à une secte qui leur avait ordonné de se suicider, d'autres penchaient pour la thèse d'Al-Qaïda, d'autres encore prétendaient qu'ils avaient été enlevés par un extraterrestre, ce qui somme toute n'était pas totalement faux. Au bout du comptoir, un habitué plus habitué que les autres regardait circuler les rumeurs, cramponné à son verre vide.
- Moi, je sais où qu'y sont...


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...